Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum Forum des supporteurs des panthères du Gabon
Pour les fans du football gabonais.
 
FAQ Rechercher Membres Groupes
S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés Profil Connexion
 


Confédération africaine de football (CAF)
Aller à la page: <  1, 2  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> Foot africain

Auteur Message
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Ven Mai 1 2015, 16:34    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

COUPE CAF : LE PROGRAMME DES 8È DE FINALE RETOUR







Les rencontres des huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération ( Coupe CAF ) se disputeront ce week-end sur le continent. De très belles affiches sont au programme. Cinq des huit matchs se disputeront ce vendredi.


La confrontation qui retient plus les attentions est celle qui met aux prises, le Club Africain de Tunis et ASO Chlef d’Algérie. A l’issue du match aller, les deux équipes ont fait jeu égal un but partout.


Les qualifiés de ce tour affronteront les éliminés de la Ligue des Champions à l’issue des huitièmes de finale retour. Les combinaisons seront connues à l’issue d’un tirage au sort.


Voici tout le programme


Vendredi 01 mai


Club Africain (Tun) Vs ASO Chlef (Alg) (aller 1-1)


Etoile Sportive du Sahel (Tun)  Vs Young Africans (Tan) (aller 1-1)


Orlando Pirates (AFS) Vs CS Mounana (GAB) (aller 2-2)


ASEC Mimosas (CIV) Vs Onze Créateurs (MAL) (aller 1-0)


MK Etancheite (RDC) Vs Warri Wolves (Nig) (aller 1-2)


Hearts Of Oak (Gha) Vs Djoliba (Mal) (aller 2-1)


Dimanche 03 mai


FUS Rabat (MAR) Vs Zamalek (EGY) (aller 0-0)


AS Vita Club (RDC) Vs Royal Leopards (Swa) (aller 0-1)


Hearts Of Oak (Gha) Vs Djoliba (Mal) (aller 2-1)




http://www.africatopsports.com/2015/05/01/coupe-caf-le-programme-des-8e-de-…
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Ven Mai 1 2015, 16:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Juin 3 2015, 16:37    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

PLUS DE PLACES À L’AFRIQUE ET À L’ASIE EN COUPE DU MONDE: QUE CACHENT CES DÉCLARATIONS DE BLATTER ET PLATINI ?


LE 30 OCT 2013 À 10:00





Le weekend dernier, Sepp Blatter, l’actuel président de la Fifa, a laissé entendre qu’il veut plus de places pour l’Afrique et l’Asie en coupe du monde. A son tour, Michel Platini, président de l’Uefa, est revenu sur le sujet  en suggérant que le nombre d’équipes passe désormais de 32 à 40. Simple volonté de réparation de ce qu’on peut considérer comme une injustice commise jusqu’ici à l’endroit de ces continents ? 


Ou est-ce un début de  campagne pour les élections à la Fifa en 2015 ?

 
Le coup de gueule de Blatter 

La semaine dernière, Sepp Blatter, le président de la Fifa,  jette le pavé dans la mare. Dans les colonnes de Fifa Weekly, le nouveau magazine de l’institution, il déclare : 


« La Confédération Africaine de Football rassemble en tout 54 associations membres. Elle ne compte pourtant que cinq représentants en Coupe du Monde, ce qui me semble très peu. Tant que la situation n’évoluera pas, les sélections africaines ne remporteront peut-être jamais un titre intercontinental. Il faut se contenter de progrès sportifs ici ou là. Nous devons mettre un terme à cette situation, car l’égalité des chances doit être la priorité de tous les acteurs du sport de haut niveau».


Des propos qui sonnent à la fois comme une repentance et surtout une volonté de réparer une injustice. De quoi ravir tout un continent. Monsieur Fifa va même plus loin en considérant qu’il est « injuste » de continuer à prioriser l’Europe et l’Amérique du Sud en Coupe du monde. Pour lui, l’Afrique et l’Asie sont plus représentatives et méritent donc plus de places


« J’espère que nous tiendrons compte de la mondialisation et que les fédérations africaines et asiatiques occuperont la place qu’elles méritent en Coupe du Monde. Il est impossible que l’Amérique du Sud et l’Europe continuent à se tailler la part du lion dans l’épreuve reine comme à l’heure actuelle (avec 18 ou 19 équipes), alors que ces deux confédérations représentent moins d’associations membres (63) que l’Afrique et l’Asie (100)», avait ajouté M. Blatter.

 
Un amour désintéressé ? 

Alors qu’il avait annoncé son départ après sa réélection en 2011,  Sepp Blatter a clairement dévoilé ses réelles intentions à la tête de la Fifa, même si certains estiment qu’il a été plutôt flou dans ses déclarations. Vendredi dernier, il a indiqué lors du congrès de la Confédération asiatique qu’il pourrait se représenter lors des prochaines élections à la tête de la FIFA prévues en 2015. Pour faire avaler la pilule, Blatter a joué sur les mots. « Ce sera le dernier mandat, pas le dernier mandat en poste mais le dernier mandat de la réforme », a-t-il déclaré.


En clair, Blatter compte bien succéder à Blatter . Il faut donc commencer à chercher des voix. Celles de l’Afrique et de l’Asie sont très déterminantes.


Blatter-Hayatou : un partenariat gagnant-gagnant 

 
Le football étant devenu une affaire de gros sous, sa gestion rime avec business, marchandage, clientélisme, corruption et favoritisme. C’est un partenariat gagnant-gagnant.

En Afrique, Sepp Blatter peut compter sur les services de son ami Issa Hayatou (un président de plus en plus contesté sur le continent) qui en retour a aussi besoin du Suisse pour espérer garder les câbles de la CAF qu’il dirige depuis bientôt 30 ans et qu’il n’est prêt à lâcher. Pour cela, le discours de Blatter doit changer, le langage doit être tendre envers l’Afrique. Parce que si Blatter passe, Hayatou est sûr de l’emporter aussi à la Caf. Donc, le Suisse doit trouver des formules adoucissantes pour séduire l’électorat du continent.

 
Blatter face au spectre Mohamed Bin Hammam en Asie 

 
 
L’Asie n’est pas non plus un candidat négligeable pour la réélection de Blatter à la tête de la Fifa. La voix de l’Asie compte. Mais il y a un hic : le spectre Mohamed Bin Hammam du nom de l’ancien président de la Confédération Asiatique de Football suspendu à vie par Sepp Blatter et son institution. Accusé de corruption, Bin Hammam a été banni à vie en 2011 de toute activité liée au sport. Bin Hammam, un richissime homme d’affaires qatari, a été donc écarté de la course à la présidence de la Fifa en 2011 au grand bonheur de son ex-ami suisse en poste depuis 1998.

Blatter réussira-t-il à conjurer le syndrome Hammam avant 2015 ? L’attribution de l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar ainsi que les derniers discours de Blatter en faveur d’une meilleure représentativité de l’Asie en Coupe du monde constituent des pièces à conviction que le Suisse prépare déjà les élections de 2015.


Michel Platini, l’autre séducteur 

 
 

 
Le principal challenger de Sepp Blatter, si ce dernier se présente aux élections de 2015, sera sans nul doute Michel Platini. En témoignent ces piques indirectement lancées au patron du foot européen par l’actuel président de l’Uefa : « Sur 32 équipes, vous en avez 13 qui viennent d’un seul continent. Nous devons étudier ça et faire en sorte qu’il y ait un meilleur équilibre. » Une façon de se faire bien voir auprès du président de l’AFC (Confédération Asiatique de Football),  Cheick Salman, qui a déclaré qu’il serait reconnaissant et lui rendrait la monnaie de sa pièce le moment venu, « s’il se déclare, bien sûr ».

Sepp Blatter et Michel Platini veulent rectifier une injustice que l’Afrique et l’Asie ont longtemps subie en matière de compétitions mondiales en l’occurrence la Coupe du monde de football considérée à tort comme une affaire exclusive des grandes nations de football européennes et sud-américaines. Les fils et filles des deux continents les en remercient infiniment. Seulement, que cette volonté de rétablir la justice intervienne à quelques mois des élections à la Fifa convoitée par les deux hommes, cela donne à réfléchir.



La Fontaine avait-il tort lorsqu’il disait que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. »?
http://www.africatopsports.com/2013/10/30/plus-de-places-a-lafrique-et-a-la…



Le président Blatter a-t-il état victime de sa politique d'ouverture ?
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Juin 3 2015, 16:42    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

FIFA : ISSA HAYATOU NE SERA PAS CANDIDAT À LA SUCCESSION DE BLATTER


LE 3 JUIN 2015 À 12:28







L’Afrique qui a soutenu Joseph Blatter lors du dernier congrès ne s’attendait pas à la démission « du président élu » quatre jours après les élections.


« J’ai été surpris. Personne ne pouvait s’imaginer qu’il allait démissionner trois-quatre jours après [le congrès] », assure d’emblée Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football (CAF) dans une interview téléphonique à France 24.


Le président de la CAF ne veut pas juger celui qu’il avait soutenu bec et ongle. Et il tient à montrer sa surprise vis-à-vis de cette démission.


« Il a ses raisons. J’ai pris bonne note qu’il organisera un congrès extraordinaire entre décembre et mars 2016. Nous allons voir ce qui pourra arriver entre temps. Mais la surprise est totale », ajoute-t-il.


Si on annonce dans la foulée les candidats pour succéder Sepp Blatter, l’homme fort du football africain balaie du revers de la main sa candidature prochaine.


« Non. J’ai été candidat en 2002, je n’ai pas été élu. Mon âge ne me permet plus de briguer [la présidence de la Fifa]. J’ai 69 ans, Blatter a 10 ans de plus que moi. Je ne peux pas me permettre d’être candidat. »


Le Camerounais a souhaité une restructuration de la FIFA, comme l’a dit le président démissionnaire : « Qui peut accepter qu’il y ait la corruption quelque part ? Comme l’a souligné le président de la Fifa, il va falloir refaire une Fifa qui soit acceptée par tout le monde. »

http://www.africatopsports.com/2015/06/03/fifa-issa-hayatou-ne-sera-pas-can…
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Juin 3 2015, 17:23    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

FIFA : deux dirigeants congolais suspendus pour entorses à léthique


http://www.afrik-foot.com/fifa-deux-dirigeants-congolais-suspendus-pour-ent…
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Juin 17 2015, 17:27    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

Issa Hayatou : « J’ai la conscience tranquille »





Peu lui importent les scandales et les accusations. Le président de la CAF maintient son soutien à Blatter et dit n'avoir lui-même rien à se reprocher. 

Le rendez-vous a été fixé au dernier moment, au cœur de Paris, à deux pas des Champs-Élysées, sous le soleil du mois de juin. Cinq jours plus tôt, Issa Hayatou était chez lui, à Garoua. La veille, il se trouvait en Suisse.

Le lendemain, c’est pour le Canada qu’il devait s’envoler, afin d’assister à la Coupe du monde féminine. Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa, a annulé ce déplacement, jugé à haut risque depuis que la justice américaine s’est attaquée à la corruption dans le football. 

Pas lui : « Je n’ai peur de rien », dit-il, serein. Mais aussi désireux de répondre aux nombreuses accusations dont il est l’objet.
 
Jeune Afrique : Le vote pour l’attribution du Mondial 2010, que se disputaient le Maroc et l’Afrique du Sud, a-t-il été truqué, comme l’affirme le Sunday Times ?
 
Issa Hayatou : Truqué par qui ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous, les Africains, nous avons fait un tirage au sort pour ne pas donner l’impression que nous étions pour telle ou telle candidature. Nous étions quatre. Nous avons décidé de donner deux voix à l’Afrique du Sud, et deux voix au Maroc. Et nous avons tiré au sort. Ismail Bhamjee et Amos Adamu ont tiré le bulletin de l’Afrique du Sud. Amadou Diakité et moi celui du Maroc. C’est la politique de la maison.
 
Pourquoi Ismail Bhamjee, à l’origine des allégations du Sunday Times, a-t-il dit cela ?
 
Je l’ignore. Tout ce que je sais, c’est que j’ai voté pour le Maroc, parce que le tirage au sort en a décidé ainsi.
 
Vous n’en aviez jamais entendu parler ?
 
Non, c’est la première fois.
 
Sepp Blatter a-t-il bien fait d’annoncer sa démission le 2 juin ?
 
Je ne peux pas vous dire, j’en ai été aussi surpris que vous.
 
Avez-vous envisagé de démissionner vous aussi ?
 
Pour quelles raisons ? Nous avons soutenu Blatter, et nous ne le regrettons pas. Il a beaucoup fait pour le football en général, et notamment pour l’Afrique, en nous permettant d’obtenir la Coupe du monde et en finançant de nombreux projets.
 
Vous parlez des projets du programme Goal ?
 
Oui. Mais je ne veux pas qu’on interprète mes propos : il n’a pas aidé le continent plus que les autres. Je préside la Commission qui distribue les projets, je sais comment ça se passe. Ce sont des décisions collectives, et tous les pays en ont bénéficié.
 
Faut-il rénover la Fifa de fond en comble ?
 
Une maison a toujours besoin d’être rénovée. Mais il y a beaucoup de confusion autour de la Fifa. Les gens font des amalgames.
 
N’est-elle pas gangrenée par la corruption ?
 
C’est ce qui se dit. Si je soutiens le contraire, vous ne me croirez pas. Mais je ne pense pas.
 
Phaedra Almajid, un ancien membre de l’équipe de campagne du Qatar pour l’obtention de la Coupe du monde 2022, vous accuse d’avoir négocié votre voix 1,5 million de dollars [1,3 million d’euros]…
 
Je n’ai jamais vu cette femme de ma vie ! Elle prétend que nous avons rencontré les gens du Qatar dans un hôtel en Angola. Où ? Quand ? Elle l’a dit une première fois, puis elle a admis qu’elle avait menti. Un an plus tard, elle renouvelle ses accusations. Elle raconte n’importe quoi ! On lui demande de fournir des preuves. Elle n’en a pas apporté. Lire la suite sur Jeune Afrique 



Depuis l'affaire blatter tous le monde se couvre.  Mr. Green Mr. Green
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Lun Juin 22 2015, 18:12    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

CAF : qui est vraiment Issa Hayatou, l’empereur du foot africain ?





Depuis presque trente ans, il règne sur le foot africain. Ses méthodes, son style, son obstination à vouloir se maintenir à la tête de la CAF sont souvent critiqués, mais le Camerounais tient bon. Et le scandale qui a emporté Sepp Blatter, le patron de la Fifa, ne l'a pour l'instant pas ébranlé. 

 Image furtive, le temps d’une élection gagnée d’avance, mais qui a fait le tour du monde : à l’aise, confortablement installé, un grand échalas à la peau noire et au regard las trône dans le fauteuil du maître de cérémonie. Yaya Issa Hayatou, prince de Garoua, roi d’Afrique… et maintenant empereur du football mondial en lieu et place de Joseph « Sepp » Blatter ?
 
Ce ne fut, le 29 mai à Zurich, l’épicentre de la planète foot, que du provisoire. Blatter étant candidat à sa propre succession à la tête de la Fifa, il revenait à Hayatou, son premier vice-président depuis huit mois (« vice-président senior », titre honorifique que seule explique sa longévité au sein du gouvernement mondial du football), de diriger le vote. 

Mais depuis que le Suisse a annoncé, le 2 juin, sa démission d’ici à 2016, quatre jours après sa réélection sur fond de scandales, certains y voient déjà un augure. Son successeur pourrait être désigné entre décembre 2015 et mars 2016.

Si, d’ici là, Blatter était contraint de quitter le navire plus tôt que prévu sous la pression de la justice américaine, c’est à Hayatou que reviendrait la tâche d’assurer l’intérim. « Scénario peu probable », glisse-t-on dans son entourage. Mais qui aurait pu prédire la chute du roi Blatter voici à peine trois semaines ?
 
« Nous n’allons pas le poignarder dans le dos »
 
Une chose est sûre : Hayatou ne briguera pas la succession de Blatter. Il s’est déjà présenté (en 2002), il a perdu (à plate couture). Il ne voit donc pas pourquoi il tenterait à nouveau sa chance – au risque de vivre une nouvelle brûlante désillusion. 

Un de ses proches parmi les présidents de fédération africains, le Congolais Omari Constant Selemani, qui vient tout juste d’intégrer le comité exécutif de la Fifa, avance une autre raison : « Nous, les Africains, avons soutenu Blatter pour son œuvre en faveur du foot africain. Nous n’allons pas le poignarder dans le dos. » Les valeurs, dans ce milieu, ça ne se discute pas… 

On peut plus prosaïquement imaginer que le Camerounais de presque 69 ans n’a pas très envie, en ces temps d’avis de tempête, de prendre la barre d’un bateau ivre et de s’exposer, à son tour, aux foudres de la justice américaine.
 
Le continent n’a pas échappé à la tourmente que traverse la Fifa depuis trois semaines. Le Maroc et l’Afrique du Sud sont soupçonnés d’avoir acheté ou tenté d’acheter des voix pour obtenir les Coupes du monde 1998 et 2010 (lire l’interview pp. 28-29). 

Sur la base d’un témoignage douteux, le Sunday Times affirme en outre que la Coupe du monde organisée en 2010 en Afrique du Sud aurait dû revenir… au Maroc. Le vote, en 2004, aurait été truqué.
 
Mais d’Hayatou il n’est pour l’heure pas question. La justice américaine semble s’en désintéresser. Lorsqu’il se trouvait en Suisse, fin mai, il n’a pas été inquiété. Une question de temps, selon un ancien haut responsable de la Fifa, qui rappelle que les destins de Blatter et d’Hayatou sont intimement liés depuis plus d’une décennie.
 
Cela a commencé par une bataille épique, faite de coups bas et d’invectives : la quête de la présidence de la Fifa en 2002. Après sa victoire, Blatter aurait pu le terrasser, et Hayatou ne jamais s’en relever.

Mais les deux hommes possèdent le même instinct de survie – celui qui fait durer en politique. De Blatter, ses proches disent qu’il ne ferme jamais la porte à ses ennemis. « Il préfère les avoir à l’œil, à ses côtés. » Hayatou est pareil.
 
Après 2002, ils deviennent donc d’indéfectibles alliés. Blatter mise tout sur l’Afrique, le plus gros pourvoyeur de voix au sein de la Fifa (voir infographie p. 24-25) – le meilleur moyen, donc, de se faire réélire. Il couvre le continent de cadeaux, lui offre centres d’entraînement et pelouses synthétiques, lui obtient une place supplémentaire en Coupe du monde et, surtout, lui promet l’organisation de ce tournoi. Hayatou fait sien le bilan de Blatter. Et appelle, à chacune des élections qui suivent celle de 2002, à voter pour celui qu’il qualifie d’« ami de l’Afrique ».
 
Même leur bilan est comparable. Les deux hommes ont, l’un à l’échelle mondiale, l’autre à l’échelle africaine, développé le football. Ils l’ont popularisé et lui ont donné une assise financière sans précédent. Mais ils sont aussi au cœur de plusieurs scandales.
 
Entre le Suisse et le Camerounais, il y a tout de même une différence de taille. Le premier, élevé dans la tradition catholique à Viège, en Suisse, vient d’un milieu populaire. Il s’en est extrait à force de volonté. 

Le second est né prince à 5 000 km de là, dans une cité édifiée sur les rives de la Bénoué, au temps du jihad de l’empire de Sokoto. « Jamais il n’a eu à se battre », confie l’un de ses amis. Sauf une fois, contre sa fratrie, après le bac, quand il a décidé de consacrer sa vie au sport. « Ça a été un scandale dans la famille. Je voulais faire du sport, c’était ma passion », explique-t-il. Lire la suite sur Jeune Afrique



Hayatou va mourir au pouvoir c'est comme ça en Afrique !!!!  Mr. Green Mr. Green
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Juil 1 2015, 16:52    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

Hayatou ", révèle un ancien ministre


MARDI 30 JUIN 2015 / PAR PIERRE KOUAMÉ







Selon Laurent Dona Fologo ancien ministre des Sports de 1978 à 1989, la Côte d’Ivoire n’est pas étrangère au règne d’Issa Hayatou sur le football africain. 

 
De notre correspondant à Abidjan


Issa Hayatou doit une fière chandelle à la Côte d’Ivoire. C’est le cas si l’on s’en tient au témoignage de Laurent Dona Fologo lors de l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la Fédération ivoirienne de football (FIF). A l’en croire, le destin de l’actuel président de la Confédération africaine de football a connu une fulgurance à l’issue d’un dîner avec le premier Président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, en 1984.


"C’est en Côte d’Ivoire que tout à commencé pour Hayatou. Son règne est parti d’ici", a confié le président d’honneur de la FIF, avant de donner quelques détails : "Après que le Cameroun nous ait éliminé de la CAN 84 (à Abidjan, ndlr), le Président Houphouët a reçu à dîner le ministre des Sports camerounais de l’époque, Mbombo Njoya et Issa Hayatou. Et quand le Président offrait un dîner, il profitait pour donner de l’argent et régler d’autres affaires."


Outre cette révélation, M. Fologo qui a vécu douloureusement trois échecs des Eléphants aux CAN 84 en Côte d’Ivoire, 86 en Egypte et 88 au Maroc, a tenu à rendre hommage au père-fondateur de la nation ivoirienne qui a équipé toutes les régions du pays d’infrastructures sportives. Malheureusement, a-t-il regretté, "toutes ces infrastructures sont aujourd’hui en ruine". Aussi, a-t-il salué le président de la FIF, Sidy Diallo, pour avoir œuvré à l’obtention de l’organisation de la CAN 2021. Pour lui, ce sera l’occasion de réhabiliter les stades existants et d’en construire de nouveaux.


En retour, Sidy Diallo a publiquement demandé à l’ex président du Conseil économique et social qui a totalisé 11 années à la tête du ministère des Sports, d’être son conseillé. Ce, afin de mieux réussir sa mission. Non sans l’avoir rassuré au préalable de ce que la Côte d’Ivoire est désormais une équipe qui gagne.




http://www.afrik-foot.com/c-est-la-cote-d-ivoire-qui-a-fait-hayatou-revele-…

 

_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
karlb
Panthèreau


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2016
Messages: 2
Localisation: abidjan
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar Jan 12 2016, 14:46    Sujet du message: foot afrik Répondre en citant

je vous invite à partager  avec les autres voitre passion qui est le  foot net  d'en parler en tant qu'afrihcain. ce que je puisse ùdir c'est que le niveau du foot africain est en perpetuelle evolution, ainsi pour suivre les actualites concernant mle foot africain, voici une adresse http://www.pchoco.com faites y un tour et discutez avec d'auitres personnes et faites des rencontres sur le continent africain.
_________________
cool et fervent supporter


Revenir en haut
karlb
Panthèreau


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2016
Messages: 2
Localisation: abidjan
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar Jan 12 2016, 14:48    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF) Répondre en citant

je vous invite à partager  avec les autres voitre passion qui est le  foot net  d'en parler en tant qu'afrihcain. ce que je puisse ùdir c'est que le niveau du foot africain est en perpetuelle evolution, ainsi pour suivre les actualites concernant mle foot africain, voici une adresse http://www.pchoco.com faites y un tour et discutez avec d'auitres personnes et faites des rencontres sur le continent africain. www.pchoco.com ou http://www.pchoco.com
_________________
cool et fervent supporter


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:11    Sujet du message: Confédération africaine de football (CAF)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> Foot africain Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo