Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum Forum des supporteurs des panthères du Gabon
Pour les fans du football gabonais.
 
FAQ Rechercher Membres Groupes
S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés Profil Connexion
 


CAN 2015
Aller à la page: <  1, 2, 332, 33, 3442, 43, 44  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> L'équipe nationale

Auteur Message
karlye
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 235
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 12:01    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Lol notre Gigi national, Demba Ba à eu raison de lui lol...

Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 12:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 14:38    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

CAN-2015 : Congo - RD Congo, une histoire de famillehttps://www.youtube.com/watch?v=W_sVs-VmUZs
https://www.youtube.com/watch?v=W_sVs-VmUZs
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 14:59    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

CAN 2015 : équipe type de la phase de poules





A la fin du premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations Orange GUINEE EQUATORIALE, nous vous présentons l’équipe type de la phase de poules. Une équipe  qui compte les meilleurs éléments qui se sont illustrés durant la première partie de la compétition.


Gardien de But :


Aymen Mathlouthi (Tunisie) : le gardien de la Tunisie a sorti le grand jeu dans ce premier tour. Il a une fois de plus démontré qu’il fait partie des meilleurs gardiens du continent. Malgré une défense pas rassurante, « Balbouli » a réussi à garder ses cages souvent inviolés en faisant oublier à ses supporters ses « Balboulettes ».


Défense :


Mohamed Koffi (Burkina Faso) : l’arrière droit du Burkina Faso a été l’une des seules satisfactions d’une sélection décevante. Les bonnes performances de Koffi n’ont pas évité une élimination surprise du finaliste de la dernière édition, qui n’a récolté qu’un seul point.


Kara Mbodj (Sénégal) : c’est le nouveau Souleymane Diawara. Jamais battu dans les duels aériens avec son gabarit de lutteur, Kara M’Bodji, joueur du KRC Genk en Belgique, reste une des seules satisfactions dans cette sélection sénégalaise. C’est la surprise du tournoi, un défenseur qui a un avenir merveilleux.


John Boye (Ghana) : auteur d’une belle prestation en Coupe du Monde, le Black Star s’est montré solide dans ce premier tour. Il a même marqué le but qui a complètement relancé le Ghana face à l’Afrique du Sud, alors que l’équipe était éliminée.


Faouzi Ghoulam (Algérie) : l’arrière gauche de Naples a été l’un des meilleurs algériens en Guinée Equatoriale. Déjà très bon en Coupe du Monde, le latéral de Naples avait un apport indéniable à son équipe. Il a même couronné son bon rendement avec un but contre l’Afrique du Sud.


Milieu de terrain :


Nabil Bentaleb (Algérie) : le milieu relayeur de Tottenham est le thermomètre de cette équipe des Fennecs. Présent à la récupération de la balle et sa relance, Bentaleb joue un rôle très important dans le dispositif de Gorcuff. Ce gamin a de l’avenir.


Christian Atsu (Ghana) : à chaque fois que les Black Stars jouent, Atsu se démarque, malgré la succession des sélectionneurs. Difficile de voir le Ghana sans son milieu de terrain. Doté d’une belle technique, Atsu fait le boulot.


André Ayew (Ghana) : le marseillais a été impliqué dans 3 buts lors de la phase de groupes de la CAN 2015 (2 buts, 1 passe décisive), plus que tout autre joueur. Si le Ghana est encore là, c’est grâce à son but contre les Bafana Bafana.


Yannick Bolasie (RD Congo) : c’est le nouveau chouchou des congolais. Très actif au milieu des Léopards, le joueur a mérité sa place dans notre onze. Le rêve est encore permis pour Bolasie et ses coéquipiers.


Attaque :


Thievy Bifouma (Congo-Brazzville) : la crête la plus haute de cette Coupe d’Afrique. Mais aussi le total de buts le plus élevé. Avec deux pions à son compteur, l’attaquant d’Almería se régale avec sa sélection.


Ahmed Akaichi (Tunisie) : d’un non convoqué à un titulaire indiscutable. L’attaquant de l’Espérance n’était même pas dans la liste de Georges Leekens pour la CAN, s’il est là c’est grâce au forfait de Ben Youssef. L’ex-cabiste a saisi l’occasion en marquant deux buts. Un poison pour toutes les défenses.
<
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 15:05    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant





Becker pour écrire l'histoire



Esteban Becker a qualifié de "magnifique exploit" l'accession de la Guinée équatoriale au deuxième tour de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de la CAF, à la faveur de sa victoire 2:0 sur le Gabon dans le dernier match de groupes. "C'est David et Goliath, l'équipe pauvre bat l'équipe riche au mérite, à force de sacrifices, de volonté, de fierté et de passion", s'est-il exclamé avec son lyrisme habituel au micro de FIFA.com.  


 
Le sélectionneur de l'équipe hôte assure même que ses hommes peuvent aller encore plus loin et vaincre les Tunisiens en quarts de finale ce samedi 31 janvier. "La Tunisie compte d'excellents joueurs comme Yassine Chikhaoui, qui évolue dans un grand club européen, mais nous sommes sereins et confiants. Gagner la CAN va être difficile, mais j'espère qu'on y parviendra." 


 
La Guinée équatoriale a réussi un tour de force d'autant plus remarquable qu'elle n'a eu que deux mois pour s'organiser après avoir accepté de remplacer le Maroc en tant que pays hôte à la demande de la CAF. C'est court pour non seulement préparer les infrastructures nécessaires à l'accueil de la prestigieuse compétition africaine, mais aussi aligner une équipe digne de l'événement. Si la plupart des installations étaient déjà en place, puisque la Guinée-Équatoriale avait co-organisé le tournoi avec le Gabon en 2012, la préparation des joueurs a été perturbée par le limogeage de l'entraîneur Andoni Goikoetxea moins d'un mois avant le coup d'envoi. 


 
Opération pompier
Appelé à la rescousse, Becker a relevé le défi. L'Argentin de 50 ans était déjà connu du football local pour avoir conduit les Équato-Guinéennes au titre de championnes d'Afrique en 2012. Précédemment, il avait également occupé le poste de directeur technique de toutes les équipes nationales du pays. En 2012, il entraînait le C.D. San Fernando de Henares, club espagnol de division inférieure, lorsque la Fédération de Guinée équatoriale lui a demandé de prendre en main la sélection féminine. "Ils m'ont fait une belle offre financière et j'ai accepté." 


 
La jeunesse du Nzalang Nacional, dont onze joueurs ont moins de 25 ans, ne lui a pas facilité la tâche. "C'est une équipe d'avenir, mais nous devons avancer pas à pas. Je suis très fier et très heureux de voir une petite nation comme la Guinée équatoriale revenir parmi les huit premiers pays d'Afrique, bien que nous ayons aligné de nombreux joueurs jeunes, qui évoluent dans des divisions inférieures européennes." 


 
Bien qu'en 2012, il n'ait disposé que de quelques mois pour préparer la sélection féminine au championnat, ses protégées ont survolé les débats et remporté le titre au terme d'un brillant parcours : cinq victoires en autant de matches et 18 buts inscrits contre aucun encaissé. Becker écarte cependant toute comparaison entre les situations 2012 et 2015. "Les conditions sont totalement différentes. Cette fois, nous avons dû convoquer les joueurs au dernier moment. Dans les faits, je n'ai eu que dix jours pour roder l'équipe." 


 
Le passé d'un poète
Becker a porté les maillots de différents clubs argentins et espagnols, pour la plupart de division inférieure, avant d'entamer sa carrière d'entraîneur dans le Club Deportivo Español argentin. Il est ensuite revenu en Espagne, où il a officié auprès de plusieurs équipes. À cette époque, il a conjugué son métier de technicien avec sa deuxième passion : l'écriture. Il a publié deux romans sur le football. L'un est un recueil de nouvelles ("Ni un gol al arco iris", publié en 2008), tandis que l'autre traite de la vie d'un joueur depuis la Coupe du Monde de la FIFA, Suède 1958™ jusqu'à l'édition argentine de 1978. ("Frontera, hombre de cuero", publié en 2005). 


 
Son site Internet personnel regorge de récits et poésies sur le sport. Son regard sur les footballeurs et le jeu méritent d'être lues non seulement pour le fond, mais aussi pour leur qualité littéraire. Il insuffle une dimension philosophique à la littérature footballistique, qu'il parvient à combiner avec sa fine connaissance du sport roi. Son hommage au légendaire Alfredo Di Stefano comprend un poème qu'il a écrit en l'honneur de ce géant du football décédé l'an dernier. 


 
Le succès du Nzalang Nacional dans la CAN 2015 a tout pour lui inspirer un nouveau livre. Mais comme il l'a observé, l'histoire de David et Goliath a déjà été écrite. 


http://fr.fifa.com/world-match-centre/africancup/news/newsid/251/314/7/index.html
 

_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 15:09    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Afrique: CAN 2015 - Congo-RDC, un acte 4 que l'on souhaite historique et seulement sportif





Par Camille Delourme Et James Golden Eloué
Quatrième volet des confrontations entre les Diables rouges et les Léopards de RDC, le quart de finale de ce samedi s'annonce d'ores et déjà comme l'un des temps forts de cette CAN 2015. Si le Congo est favori, à la lumière de son parcours en matchs de poules, le caractère passionnel et historique de ce derby rend bien indécise l'issue de ce match historique.


Après un tour de chauffe, remporté par la RDC en 1968, le ballon rond avait plutôt bien fait les choses, y ajoutant une pointe d'ironie, lors des confrontations entre Congo et RDC en Coupe d'Afrique des nations : les Léopards du Zaïre avaient battu le futur champion en phase de poules lors de l'édition Cameroun 72. Deux ans plus tard, les Diables rouges signaient une première victoire historique face aux Léopards, futurs vainqueurs d'Egypte 74.


Depuis, les deux sélections ne s'étaient plus croisées lors de la reine des compétitions africaines. Et cette nouvelle manche prend une dimension supplémentaire, puisqu'elle est la première lors d'un match à élimination directe. Si l'on ne peut pas encore savoir si le vainqueur soulèvera le trophée, il est certain que le perdant fera ses bagages.


A la vue du premier tour de cette CAN 2015, les Diables rouges sont objectivement favoris. Les joueurs de Claude Le Roy ont livré des prestations abouties face au Gabon et au Burkina, affichant une cohésion collective et une maitrise tactique dont les Léopards de Florent Ibenge ne peuvent se targuer à ce stade de la compétition.
Si les Léopards ont fait preuve de caractère en revenant au score face à la Zambie, après l'ouverture du score très précoce des Chipolopolo Boys, ils ont ensuite été globalement décevants face au Cap Vert et à la Tunisie. C'est d'ailleurs par un trou de souris qu'ils ont arraché leur billet pour ce derby des capitales les plus proches du monde.




Jusqu'ici, l'équipe de Florent Ibenge, qui déplore il est vrai la blessure de son capitaine Youssuf Mulumbu (forfait ce samedi), enchaîne les scores de parité sans convaincre. Son atout offensif numéro 1, Yannick Bolasie, est rarement trouvé dans les bonnes conditions. Contraint de descendre assez pour toucher le ballon, il s'épuise dans de longs déboulés et manque de jus à l'approche de la zone de vérité.


La titularisation de Neeskens Kebano face aux Diables rouges pourrait changer la donne. Forfait lors de la première journée, il n'a pas été utilisé par Ibenge, qui lui a préféré Mubélé, ce qui est assez incompréhensible, au vu des qualités du milieu de Charleroi et des prestations moyennes du meilleur joueur évoluant en Afrique en 2014. Avec l'ancien Parisien, c'est un tout autre visage que pourrait afficher les Léopards sur la pelouse de Bata.


Kebano reste à l'heure actuelle l'un des seuls Léopards que Claude Le Roy et Sébastien Migné n'ont pas entrainés, voire lancés dans le grand bain. C'est donc face à un adversaire qu'il connait presque par cœur que le sélectionneur du Congo dirigera ce match. Un avantage de plus, même si Jean Kasusula, le défenseur du TP Mazembe, déclarait récemment que « nous connaissons aussi comment il fonctionne ». A voir, car « Mister CAN », comme est surnommé Le Roy, a aussi le bénéfice de l'expérience sur Florent Ibenge, qui dispute sa première CAN sur un banc.


Si les bases sportives et techniques de cette rencontre sont jetées, on ne peut occulter la dimension passionnelle qui l'entoure. Sur place, à Bata, l'arrivée d'une délégation diplomatique de RDC dans l'hôtel des Diables rouges a fait grincer quelques dents. Une situation que la CAF n'a pas su éviter et a poussée à son paroxysme à Malabo où les adversaires des quarts de finale sont logés dans le même hôtel (Ghana et Guinée d'un côté et Algérie et Côte d'Ivoire de l'autre). Les dérapages ont toutefois été évités, grâce à la sérénité du staff congolais. On a toutefois pu assister à une conférence de presse improvisée entre Claude Le Roy et la presse RD-Congolaise, et constater qu'une partie de celle-ci tente de faire de ce match une affaire personnelle entre les Léopards et leur ancien sélectionneur.


Si chacun reste libre de son angle éditorial, l'apaisement devrait primer pour éviter d'attiser la passion des supporteurs. Les vingt-deux acteurs sont d'ores et déjà prêts à livrer un match de gladiateurs, conscients de l'attente suscitée par ce match sur les deux rives du fleuve Congo. Mais espérons de tout cœur que cette rencontre historique ne prendra pas une situation dramatique hors des limites du terrain. Car, entachée de violences, la victoire ne sera plus si belle, qu'elle s'offre à l'une ou l'autre des deux équipes.


http://fr.allafrica.com/stories/201501310183.html
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 15:16    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

CAN 2015 : Tunisie, Côte d'Ivoire... place aux quarts de finale





Après deux jours de pause, la CAN 2015 reprend aujourd'hui avec le début des quarts de finale. melty.fr vous présente les différentes affiches.


Une phase de poules très indécise, qui nous a révélé quelques surprises, à l'image du tirage au sort effectué pour départager le Mali et le Guinée (qui étaient dans l'égalité parfaite). Aujourd'hui, les quarts de finale de la CAN 2015 débutent, l'occasion pour melty.fr de dresser un petit tableau des forces restantes en présence. 


A 17h, le programme commencera avec le derby congolais entre le Congo et la République Démocratique du Congo (RDC), suivi, à 20h30, par le quart de finale entre la Tunisie et le pays organisateur, la Guinée Equatoriale. Bien évidemment, dans cette première partie du tableau, les Aigles de Carthage partent favorite pour accéder à la finale mais ce quart de finale face au pays organisateur n'est pas joué d'avance, loin de là.


Demain, ces quarts de finale continueront avec deux gros chocs en perspective. A 17h, les Black Stars du Ghana seront opposés à la Guinée de Florentin Pogba. Puis, à 20h30, le dernier quart de finale verra s'affronter la Côte d'Ivoire et l'Algérie, deux favoris au titre continental. 


Les stars du continent africain seront donc au rendez-vous, entre Yaya Touré, Yacine Brahimi, Andre Ayew, Wahbi Kazhri, et bien d'autres. Les demi-finales auront ensuite lieu mercredi et jeudi prochain, sans oublier la petite finale pour la 3ème place qui se disputera samedi prochain, et bien évidemment la finale qui se jouera le dimanche 8 février. Toute la compétition est à suivre sur Canal + Sports.


Qui remportera la CAN 2015 selon vous ? 


http://www.melty.fr/can-2015-tunisie-cote-d-ivoire-place-aux-quarts-de-finale-a376951.html
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 19:36    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Congo 2-4 RD Congo 


 La RDC accède aux demi-finales et affrontera la Côte d'Ivoire ou l'Algérie !








La RDC renverse le Congo

La RDC, menée 2-0 en début de seconde période, a effectué un retour spectaculaire pour gagner le derby congolais (4-2) et se qualifier pour les demi-finales.



Match complètement fou dans le derby congolais où la République démocratique du Congo (RDC) a remonté un déficit de deux buts pour battre le Congo de Claude Le Roy (4-2). La RDC disputera les demi-finales de la compétition pour la première fois depuis 1998.




La rencontre s’est emballée en début de seconde période, après une première partie de match fermée où les deux équipes n’ont pris que peu de risques mais que la RDC a dominée, se créant quelques occasions par Bolasie (10e), et Bokila (16e, 35e). 




Une seconde période complètement folle


Au retour des vestiaires, la tension liée à l’enjeu et les erreurs techniques ont laissé place à un jeu beaucoup plus fluide qui a accouché de pas moins de six buts et trois barres. 


Quelques instants après que Bokila, décidément en manque de réussite, a frappé la barre transversale (53e), 


c’est pourtant le Congo qui a ouvert le score sur sa première véritable occasion grâce à Doré après une faute de marquage de Mongongu (55e). 


Un scénario qui s’est répété dans la foulée, avec une nouvelle transversale pour la RDC sur un coup franc de Makiadi (59e) suivi du second but du Congo par Bifouma sur une nouvelle erreur défensive (62e).




Menés 2-0, les joueurs d’Ibengé ont enfin commencé à concrétiser leurs occasions grâce à Mbokani, à la finition d’un excellent travail de Bolasie, très remuant tout au long de la partie (65e). 


Bokila, qui avait tant raté jusque-là, a enfin battu Mafoumbi en deux temps (75e) avant que Kimwaki, coupable sur le second but congolais, ne donne un avantage mérité aux siens sur un coup franc de Kebano, tout juste entré en jeu (81e). 


Mbokani a définitivement scellé la victoire dans les derniers instants (90e).




Le rêve s’arrête pour le Congo, grosse surprise du premier tour, qui aura tout de même atteint les quarts de finale pour la première fois depuis 1992. 


La RDC empoche de son côté sa première victoire du tournoi après trois matches nuls lors de la phase de groupes, et rencontrera le vainqueur de Côte d’Ivoire-Algérie (dimanche, 20h00) en demi-finale.


Le gardien Kidiaba, lui est content.








http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/La-rdc-renverse-le-congo/532885
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 20:00    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

RD Congo : Florent Ibenge, un conte de fées à la sauce congo-ch'ti


Dernier coach africain en lice dans la CAN, Florent Ibenge a réussi à hisser la RD Congo en quarts de finale de cette compétition. Sa carrière d'entraîneur l'a notamment amené dans plusieurs clubs amateurs du nord de la France et en Chine.

Avant d'être entraîneur, Florent Ibenge a été joueur amateur, principalement dans le nord de la France, à Lambersart, Roubaix ou encore Boulogne.




Il y a encore seulement trois ans, Florent Ibenge était employé par la mairie de Lille. Il était alors entraîneur à l'OS Fives, l'un des clubs amateurs de la ville. "Pas de problème pour vous parler en ch'ti !", plaisante-t-il. Le coach est désormais bien loin du nord de la France. En l'espace de quelques mois, sa vie a été transformée. Dans un petit bungalow de Bata, en Guinée Équatoriale, dans le camp de base de l'équipe de la République démocratique du Congo, il prépare le quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations. Le sourire aux lèvres, le sélectionneur de la RD Congo note sur une feuille de papier les derniers détails tactiques.


Pour sa toute première participation à la CAN, Florent Ibenge a réussi à passer le premier tour de la compétition. Il s'apprête à affronter samedi 31 janvier l'équipe voisine et rivale du Congo-Brazzaville. "Cela me fait plaisir que le pays se retrouve à ce niveau-là. Si on met un peu plus de moyens, la RDC doit se retrouver chaque année en quarts ou en demies, explique-t-il avec conviction. C'est un pays qui n'a qu'une passion, le football ! Il est partout !"


De Kinshasa au Pas-de-Calais


Ce virus du ballon rond, l'entraîneur congolais l'a attrapé lui-même alors qu'il était un jeune garçon dans les rues de Kinshasa : "Dans le quartier où je vivais, l'équipe nationale venait se préparer. C'était très sportif. Il y avait aussi l'AS Vita Club, que j'entraîne aussi maintenant." À son arrivée en France à l'âge de 12 ans, Florent Ibenge continue tout naturellement à fouler les terrains de football, même si ses parents ne veulent pas qu'il fasse carrière : "Avec un papa médecin, jouer au football, c'était quelque chose de péjoratif à l'époque. Quand les clubs professionnels ont voulu me recruter, mon père a répondu non et que je devais faire des études."


Tout en continuant à jouer dans des clubs amateurs, le jeune congolais se lance donc dans une maîtrise en économie. "Ce que je voulais vraiment faire, c'était journaliste. Celui qui me faisait rêver, c'était Yves Mourousi, avoue-t-il. Quand j'ai fini mes études, j'ai envoyé des CV partout. Je n'ai eu qu'une seule réponse pour un boulot de jardinier. Heureusement que j'avais le football à côté et que j'ai finalement persévéré dans le sport." En 2004, il finit par opter pour une formation d'entraîneur. Après s'être occupé d'équipes de jeunes, Florent Ibenge se retrouve à la tête de l'équipe de Douai en CFA2. Quatre ans plus tard, il est même pendant quelques mois entraîneur adjoint de l'équipe nationale congolaise.


L'appel de Nicolas Anelka


De retour à Lille, c'est un coup de téléphone qui va bouleverser sa vie. L'ancien international français Nicolas Anelka l'appelle au printemps 2012 pour lui proposer un poste dans le club chinois de Shanghaï Shenhua Liansheng. "Je connais Nico depuis l'âge de neuf ans quand j'allais voir ma famille à Trappes [en banlieue parisienne, NDLR]. On était restés en contact, se souvient le coach des Léopards. C'est vraiment quelqu'un que je porte dans mon cœur. Quand on lui a demandé de remplacer Jean Tigana en Chine, il a eu des propositions de plusieurs entraîneurs confirmés pour le seconder. Il a préféré me prendre pour l'aider dans sa tâche et me faire connaître au niveau du monde entier."


Un coup de pouce qui s'avère payant. Après quelques mois passés en Asie, Florent Ibenge retrouve son Congo natal et signe avec le club de son enfance, l'AS Vita. En l'espace d'un an, le nouveau coach réussit à propulser son équipe en finale de la Ligue des champions d'Afrique en 2014. Un exploit qui attire l'attention de la fédération de la RD Congo. Après le départ du Français Claude Le Roy l'an passé, il est choisi pour diriger les Léopards. Un rêve qu'il n'avait jamais imaginé : "J'ai pris cette décision avec énormément de satisfaction car je n'avais pas postulé pour prendre ce poste. Ils m'ont choisi parce qu'ils m'ont vu travailler et ils ont estimé que je pouvais faire l'affaire. Ils ont demandé à mon club s'il pouvait me libérer un peu pour aussi m'occuper de l'équipe nationale."


Le dernier coach africain


Hasard de la compétition, Florent Ibenge va retrouver en quart de finale Claude Le Roy, désormais à la tête de l'équipe du Congo-Brazzaville. Alors que ce dernier, surnommé le sorcier blanc, compte huit CAN au compteur, le coach de la RD Congo fait figure de novice. Il est également le dernier entraîneur africain encore en lice dans la compétition. Une situation qu'il regrette. "Nous n'étions que trois sur 16 au départ. On ne fait pas beaucoup confiance aux coachs locaux et pourtant nous passons les diplômes en même temps que les autres, mais on ne nous laisse pas la place, souligne-t-il. Le sorcier blanc a un peu plus de facilité que le médecin noir."


Malgré ce manque de reconnaissance, sur les dix dernières CAN, six ont été remportées par des entraîneurs originaires du continent. "Dont trois fois de suite par Hassan Shehata [le sélectionneur égyptien, NDLR], insiste Florent Ibenge
On n'en parle pas assez souvent !" Avec les Léopards de la RD Congo et à seulement 53 ans, le coach congo-ch'ti espère avoir une aussi belle carrière. En attendant de pouvoir soulever le trophée, il faudra déjà venir à bout du Congo-Brazzaville. À quelques heures du coup d'envoi du quart de finale, l'entraîneur sait que tous les regards seront braqués sur lui pour le derby électrique : "Il y a une charge émotionnelle en plus. Il faudra être très fort mentalement pour pouvoir passer, car de chaque côté du fleuve Congo, personne ne s'attend à une défaite !"




http://www.france24.com/fr/20150129-republique-democratique-congo-selectionneur-florent-ibenge-kinshasa-derby-portrait-leroy/?utm_medium=twitter&utm_source=dlvr.it


Bravo Mr Ibenge vous avez démontrer votre supériorité tactique et mentale vis à vis de Mr Le Roy !!
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Wil
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 4 516
Localisation: Phnom Penh
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: Barça, milan, MU, OM
joueurs préférés: Guedegbe, Eto'o,Obam',Pastore

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 21:28    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Chapeau bas Florent Ibengé!
_________________
"La panthère a été choisie comme emblème parce que c'est un animal noir et magnifique qui n'attaque pas mais se défend férocement"
"Qui suis-je? Suis-je le gardien de mon frère(ma sœur) gabonais(e)? Oui je le suis."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 22:31    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Fan a écrit:
CAN 2015-Quarts : Un arbitre controversé pour Tunisie-Guinée Equatoriale





La Confédération Africaine de Football aurait désigné l'arbitre très controversé, le mauricien Rajindraparsad Seechurn, pour diriger le quart de finale qui opposera la Tunisie à la Guinée Equatoriale.


Cet arbitre a soulevé dans le passé plusieurs contestations.


Cette désignation lors de la confrontation entre la Tunisie et le pays hôte soulève plusieurs questions, à l'heure où beaucoup voient des tentatives pour favoriser la Guinée Equatoriale dans ce duel.


La Tunisie affrontera le pays hôte ce samedi à partir de 20h30 pour le compte des quarts de finale de la CAN 2015.


http://www.kawarji.com/actu-23186-can_can_2015_quarts_un_arbitre_controverse_pour_tunisie_guinee_equatoriale.html



t
Cet arbitre me rappel le tristement célèbre Masembé, l'arbitre qui avait fait des arrêt de jeu de 11 minutes... On attend le résultat final !!
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
karlye
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 235
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 22:51    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Ben l'arbitre là est la pire des crapules koi, c vraiment les honte de l'Afrique,  la Guinée equato ira en final avec ces penalties imaginaires, non l'Afrique et la corruption, c vraiment pathétique koi

Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 23:25    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

karlye a écrit:
Ben l'arbitre là est la pire des crapules koi, c vraiment les honte de l'Afrique,  la Guinée equato ira en final avec ces penalties imaginaires, non l'Afrique et la corruption, c vraiment pathétique koi


Frère le péno est certe discutable (Change la physionomie du match) mais les faits sont là !! La Guinée Équatoriale est en 1/2 final. 


Le petit Ovono du déportivo Mongomo à bien jouer. Balboa a été énorme.


Bravo à la Guinée équatoriale.
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Pivy
Panthèreau


Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2014
Messages: 23
Localisation: Montreal
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Clubs préférés: Arsenal, O. M.
joueurs préférés: Thierry Henry

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 23:27    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Tres franchement, avec ce genre d'arbitrage... Tous ces coups de pouces de la CAF a la Guinée, je suis amené a dire que même si le Gabon marquait en premier,  comme a fait la Tunisie ce soir, TOUT aurai été fait pour que la Guinée gagne au final. L’arbitre ivoirien du Gabon vs Guinée avait une mission: faciliter le passage de la Guinée. Ce soir cela a été confirmé. C'est vraiment honteux ce que fait la CAF!

Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 23:30    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Commentaire sur facebook




Lassana Camara

2 min · 




CAN 2015 : La Guinée équatoriale, vainqueur de la Tunisie en quarts, a encore bénéficié d'un penalty imaginaire. Autant leur donner la ‪#‎CAN‬ tant qu'on y est‪#‎CAN2015‬
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Sam Jan 31 2015, 23:35    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

    1. Réaction sur les réseau 


    2. flowetchi ‏@flowetchi  6 minil y a 6 minutes
      Ah ah ah! Le pouvoir du fric, ça commence vraiment à devenir une mascarade cette #CAN2015 à commencer par la confédération africaine de foot


      14:26 - 31 janv. 2015 · Détails


      0 réponse0 Retweet0 favoris
      er
       Favori
      Plus





















  1. Talel TAIEB ‏@taieb_talel 
     6 minil y a 6 minutes
    OH LE SCANDALE ! Quelle honte cet arbitrage. Donnez la #CAN2015 directement à Obiang tant que vous y êtes
    0 répons 
    Répondre
     Retweeter
     Favori
    Plus






_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:45    Sujet du message: CAN 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> L'équipe nationale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 332, 33, 3442, 43, 44  >
Page 33 sur 44

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo