Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum Forum des supporteurs des panthères du Gabon
Pour les fans du football gabonais.
 
FAQ Rechercher Membres Groupes
S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés Profil Connexion
 


CAN 2015
Aller à la page: <  1, 2, 321, 22, 2342, 43, 44  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> L'équipe nationale

Auteur Message
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 19:57    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

CAN-2015: Claude Le Roy : « Le Gabon a des failles défensives : à nous de les exploiter »


Le sélectionneur national du Congo est revenu sur le match nul  de son équipe, face à la Guinée équatoriale, le samedi dernier, lors de l’ouverture officielle de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 : conditions du match, points forts, déceptions. Et envisage sereinement la rencontre face au Gabon.




Les Dépêches de Brazzaville : Monsieur Le Roy, au lendemain du match nul face à la Guinée équatoriale (1-1), quel bilan tirez-vous ? 
 
 
Claude Le Roy : Je ne vais pas revenir là-dessus tout le temps, mais vu les conditions de préparation, je suis satisfait. C’était mon 32e match de CAN, et je n’ai jamais vu ça : un parcours de douze minutes qui se rallonge de plus de quarante minutes, la climatisation du bus qui tombe tout d’un coup en panne avec un thermomètre qui monte à 40 degrés… Nous sommes censés être au stade 90 minutes avant le coup d’envoi du match. Malheureusement, nous sommes arrivés dix minutes avant l’échauffement.  C’est triste d’infliger ça aux joueurs, qui sont les premiers acteurs du football. Sans eux, il n’y a pas de spectacle, pas de compétition, pas de revenus. 
 
 
LDB : Cela suffit-il à expliquer ce début de match manqué ? 
 
 
C.L : Cela explique en partie notre début de match, car je pense, après avoir revu le match à deux reprises, qu’on était au point dans l’occupation du terrain, mais qu’on a pêché dans le rythme. Mes joueurs ont pris un vrai coup de chaud dans le bus. Pour faire honneur au Congo, à la Confédération africaine de football (CAF), au public, ils étaient en costumes-cravate dans le bus… 
 
 
LDB : Pour vous, c’est donc un bon point pris, samedi, lors de ce premier match ? 
 
 
C.L : Oui. Une fois de plus, je rappelle le contexte : un retour en Coupe d’Afrique après quinze ans d’absence, une inexpérience totale de l’effectif à ce niveau. Nous sommes venus avec l’ambition de bien faire, mais il ne faut pas non plus penser que l’on peut arriver dans une compétition de ce niveau pour la gagner. En 2012, la Zambie gagne, mais le groupe se connaissait bien et sortait d’un quart de finale en 2010. La pire des choses serait d’être impatient alors qu’il faut justement pérenniser cette équipe. Ce groupe peut progresser si on lui laisse du temps. Nous, on ne peut pas se permettre de naturaliser dix Espagnols en piochant dans les réserves du Real ou de Valence. 
 
 
LDB : Vous faites allusion à la Guinée Equatoriale : force est de constater qu’en face des Diables rouges, il y avait une équipe de qualité, collectivement cohérente. 
 
 
C.L : Oui, il y a de bons joueurs comme Balboa ou Nsue. Leur numéro 15 a du talent, mais il n’aurait jamais dû finir le match. Il  a eu un comportement détestable, comme son coup de coude sur Cesair, totalement gratuit, ou son tacle sur Marvin, qui aurait pu y laisser son péroné. Le jeune Ruben Belima joue en réserve au Real, sous les ordres de Zidane, ça veut tout dire. Il faut reconnaître que les Equato-guinéens ont bien choisi leurs joueurs. 
 
 
LDB : Que faut-il retenir : avoir concédé l’ouverture du score ou avoir égalisé ? 
 
 
C.L : Les deux, bien sûr, mais je retiens surtout que l’on a su réagir et très bien finir. Globalement, le score de parité est mérité, mais je n’oublie pas qu’on pouvait tuer le match sur l’occasion manquée de Dominique. Il était ravagé après le match, mais je lui ai dit que ce n’est pas grave, que la prochaine sera au fond. 
 
 
LDB : Votre équipe se créé des occasions, mais pêche dans l’efficacité. Ce sont donc là les espoirs et les limites des Diables rouges ? 
 
 
C.L : Oui, nous sommes une équipe joueuse, qui cherche à jouer au sol, en triangle. On l’avait remarquablement fait la veille à l’entraînement et souvent la dernière séance est révélatrice. Les joueurs avaient été bons dans le jeu en triangle, pour après renverser sur le côté extérieur opposé et revenir sur l’intérieur. Mais samedi, certains joueurs ont manqué des gestes tactiques, ce qui nous a empêché de développer notre jeu. Et cela nous a exposé à leur jeu de contre-attaques. 
 
 
LDB : Finalement, vous n’éprouvez pas de regret ? 
 
 
C.L : On aurait préféré gagner, c’est sûr, mais je n’oublie pas que Christoffer Mafoumbi nous garde dans le match à deux reprises. Sa prestation est un grand motif de satisfaction : il a 21 ans, il a reçu une lettre de licenciement économique de son club quarante-huit heures avant le match et malgré cela, il assure. Je tiens d’ailleurs à souligner la médiocrité et le manque de classe des dirigeants du Pontet dans cette affaire. 
 
 
LDB : Au rayon des satisfactions, il y a eu des entrées en jeu… 
 
 
C.L : Les entrants ont eu un impact sur le cours du match et c’est ce que j’attends d’eux. Mais c’est surtout le comportement qui est épatant : quand on voit Chris Malonga qui part en courant, prévenir Ondama qu’il doit entrer en jeu, alors qu’ils sont en concurrence, ça en dit long sur l’état d’esprit de ce groupe. Je le dis et le redis aux joueurs : ce qu’on peut faire de bon, on le fera à 23. 
 
 
LDB : Un mot sur la prestation de Thievy Bifouma, l'un des attaquants vedettes des Congolais? 
 
 
C.L : Son but est magnifique et sa prestation d’ensemble épatante. Thievy doit quitter la CAN en ayant donné envie aux plus grands clubs européens de le recruter. Il doit encore se débarrasser du superficiel, simplifier son jeu pour le rendre encore plus efficient. Mais c’est un talent exceptionnel. 
 
 
LDB : A l’inverse, il y a eu quelques déceptions ? 
 
 
C.L : Même s’il n’évoluait pas au poste qu’il préfère,  j’attendais mieux de Cesair qui est lui aussi doté d’un immense talent. En revanche, je trouve qu’Arnold Bokamoutou a manqué son match techniquement : il avait de bonnes jambes, mais je l’ai trouvé timide, écrasé par l’évènement. 
 
 
LDB : Ndinga et Doré, qui ont eu un déchet important ? 
 
 
C.L : Prince aussi, même s’il a récupéré davantage de ballons, qu’il s’est créé des occasions, qu’il a frappé au but. Delvin, lui, n’a pas marqué son territoire et il sait ce qu’il faut faire pour rectifier le tir. Pour Fodé, on est en droit d’attendre mieux, lorsque l’on connait son potentiel. Il le sait. Ses statistiques en termes de duels remportés sont plutôt négatives sur ce match. Compte tenu de son potentiel, on attend mieux de sa part dès le prochain match. 
 
 
LDB : Après le match, vous êtes restés au stade avec votre staff pour suivre le match Gabon-Burkina. Quels enseignements tirez-vous de cette opposition ? 

C.L : On a vu un Burkina qui a manqué de réalisme, face à un bon Ovono (gardien), mais qui a aussi développé quelques actions collectives de très bonne qualité. En face, un Gabon qui peut compter sur des dragsters, comme Aubame, Bulot ou Evouna.  On sait donc qu’il ne faudra pas laisser le moindre espace dans le dos de notre défense. Mais, il ne faut pas non plus avoir peur d’aller les chercher haut. Il y aura un équilibre à trouver face à cette équipe solide et réaliste, mais qui a néanmoins des failles défensives. A nous donc  de les exploiter. 
 
 
LDB : On vous sent serein et confiant. 
 
 
C.L : Oui. Je suis surtout content. J’aime cette équipe, j’y suis attaché. Mon passage au Congo, quel qu’en soit la durée car, je sais très bien que tout va très vite dans le football, m’a d’ores et déjà marqué. C’est une belle aventure humaine. A nous d’en faire une belle aventure sportive en passant en quart de finale. 
 
 
Propos recueillis, à Bata par nos envoyés spéciaux  
 
 

Camille Delourme et James Golden Eloué


http://www.adiac-congo.com/content/can-2015-claude-le-roy-le-gabon-des-failles-defensives-nous-de-les-exploiter-26501
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 19:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pabylo
Panthèreau


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 98
Localisation: Libreville
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 19:59    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Ce long débat me surprend et de plus qu ennuyeux. Pour le conclure: ovono est titulaire et votre copa au banc. Fin

Revenir en haut
Severino Lucas
Panthère d'argent


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2010
Messages: 2 426
Localisation: France
Masculin
Clubs préférés: Marseille, Milan

MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 22:48    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

pabylo a écrit:
Ce long débat me surprend et de fatiguant ici. Je vais conclure: ovono est titulaire et votre copa au banc.


  Si tu trouves ce debat long et fatigant, rien ne t'oblige à le lire ou à y participer. C aussi simple que ça.
Les membres suivants remercient Severino Lucas pour ce message :
Pamph (21/01/15), thereal (21/01/15)


Revenir en haut
Severino Lucas
Panthère d'argent


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2010
Messages: 2 426
Localisation: France
Masculin
Clubs préférés: Marseille, Milan

MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 22:51    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Fan a écrit:
CAN-2015: Claude Le Roy : « Le Gabon a des failles défensives : à nous de les exploiter »


Le sélectionneur national du Congo est revenu sur le match nul  de son équipe, face à la Guinée équatoriale, le samedi dernier, lors de l’ouverture officielle de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 : conditions du match, points forts, déceptions. Et envisage sereinement la rencontre face au Gabon.





Les Dépêches de Brazzaville : Monsieur Le Roy, au lendemain du match nul face à la Guinée équatoriale (1-1), quel bilan tirez-vous ? 
 
 
 
Claude Le Roy : Je ne vais pas revenir là-dessus tout le temps, mais vu les conditions de préparation, je suis satisfait. C’était mon 32e match de CAN, et je n’ai jamais vu ça : un parcours de douze minutes qui se rallonge de plus de quarante minutes, la climatisation du bus qui tombe tout d’un coup en panne avec un thermomètre qui monte à 40 degrés… Nous sommes censés être au stade 90 minutes avant le coup d’envoi du match. Malheureusement, nous sommes arrivés dix minutes avant l’échauffement.  C’est triste d’infliger ça aux joueurs, qui sont les premiers acteurs du football. Sans eux, il n’y a pas de spectacle, pas de compétition, pas de revenus. 
 
 
 
LDB : Cela suffit-il à expliquer ce début de match manqué ? 
 
 
 
C.L : Cela explique en partie notre début de match, car je pense, après avoir revu le match à deux reprises, qu’on était au point dans l’occupation du terrain, mais qu’on a pêché dans le rythme. Mes joueurs ont pris un vrai coup de chaud dans le bus. Pour faire honneur au Congo, à la Confédération africaine de football (CAF), au public, ils étaient en costumes-cravate dans le bus… 
 
 
 
LDB : Pour vous, c’est donc un bon point pris, samedi, lors de ce premier match ? 
 
 
 
C.L : Oui. Une fois de plus, je rappelle le contexte : un retour en Coupe d’Afrique après quinze ans d’absence, une inexpérience totale de l’effectif à ce niveau. Nous sommes venus avec l’ambition de bien faire, mais il ne faut pas non plus penser que l’on peut arriver dans une compétition de ce niveau pour la gagner. En 2012, la Zambie gagne, mais le groupe se connaissait bien et sortait d’un quart de finale en 2010. La pire des choses serait d’être impatient alors qu’il faut justement pérenniser cette équipe. Ce groupe peut progresser si on lui laisse du temps. Nous, on ne peut pas se permettre de naturaliser dix Espagnols en piochant dans les réserves du Real ou de Valence. 
 
 
 
LDB : Vous faites allusion à la Guinée Equatoriale : force est de constater qu’en face des Diables rouges, il y avait une équipe de qualité, collectivement cohérente. 
 
 
 
C.L : Oui, il y a de bons joueurs comme Balboa ou Nsue. Leur numéro 15 a du talent, mais il n’aurait jamais dû finir le match. Il  a eu un comportement détestable, comme son coup de coude sur Cesair, totalement gratuit, ou son tacle sur Marvin, qui aurait pu y laisser son péroné. Le jeune Ruben Belima joue en réserve au Real, sous les ordres de Zidane, ça veut tout dire. Il faut reconnaître que les Equato-guinéens ont bien choisi leurs joueurs. 
 
 
 
LDB : Que faut-il retenir : avoir concédé l’ouverture du score ou avoir égalisé ? 
 
 
 
C.L : Les deux, bien sûr, mais je retiens surtout que l’on a su réagir et très bien finir. Globalement, le score de parité est mérité, mais je n’oublie pas qu’on pouvait tuer le match sur l’occasion manquée de Dominique. Il était ravagé après le match, mais je lui ai dit que ce n’est pas grave, que la prochaine sera au fond. 
 
 
 
LDB : Votre équipe se créé des occasions, mais pêche dans l’efficacité. Ce sont donc là les espoirs et les limites des Diables rouges ? 
 
 
 
C.L : Oui, nous sommes une équipe joueuse, qui cherche à jouer au sol, en triangle. On l’avait remarquablement fait la veille à l’entraînement et souvent la dernière séance est révélatrice. Les joueurs avaient été bons dans le jeu en triangle, pour après renverser sur le côté extérieur opposé et revenir sur l’intérieur. Mais samedi, certains joueurs ont manqué des gestes tactiques, ce qui nous a empêché de développer notre jeu. Et cela nous a exposé à leur jeu de contre-attaques. 
 
 
 
LDB : Finalement, vous n’éprouvez pas de regret ? 
 
 
 
C.L : On aurait préféré gagner, c’est sûr, mais je n’oublie pas que Christoffer Mafoumbi nous garde dans le match à deux reprises. Sa prestation est un grand motif de satisfaction : il a 21 ans, il a reçu une lettre de licenciement économique de son club quarante-huit heures avant le match et malgré cela, il assure. Je tiens d’ailleurs à souligner la médiocrité et le manque de classe des dirigeants du Pontet dans cette affaire. 
 
 
 
LDB : Au rayon des satisfactions, il y a eu des entrées en jeu… 
 
 
 
C.L : Les entrants ont eu un impact sur le cours du match et c’est ce que j’attends d’eux. Mais c’est surtout le comportement qui est épatant : quand on voit Chris Malonga qui part en courant, prévenir Ondama qu’il doit entrer en jeu, alors qu’ils sont en concurrence, ça en dit long sur l’état d’esprit de ce groupe. Je le dis et le redis aux joueurs : ce qu’on peut faire de bon, on le fera à 23. 
 
 
 
LDB : Un mot sur la prestation de Thievy Bifouma, l'un des attaquants vedettes des Congolais? 
 
 
 
C.L : Son but est magnifique et sa prestation d’ensemble épatante. Thievy doit quitter la CAN en ayant donné envie aux plus grands clubs européens de le recruter. Il doit encore se débarrasser du superficiel, simplifier son jeu pour le rendre encore plus efficient. Mais c’est un talent exceptionnel. 
 
 
 
LDB : A l’inverse, il y a eu quelques déceptions ? 
 
 
 
C.L : Même s’il n’évoluait pas au poste qu’il préfère,  j’attendais mieux de Cesair qui est lui aussi doté d’un immense talent. En revanche, je trouve qu’Arnold Bokamoutou a manqué son match techniquement : il avait de bonnes jambes, mais je l’ai trouvé timide, écrasé par l’évènement. 
 
 
 
LDB : Ndinga et Doré, qui ont eu un déchet important ? 
 
 
 
C.L : Prince aussi, même s’il a récupéré davantage de ballons, qu’il s’est créé des occasions, qu’il a frappé au but. Delvin, lui, n’a pas marqué son territoire et il sait ce qu’il faut faire pour rectifier le tir. Pour Fodé, on est en droit d’attendre mieux, lorsque l’on connait son potentiel. Il le sait. Ses statistiques en termes de duels remportés sont plutôt négatives sur ce match. Compte tenu de son potentiel, on attend mieux de sa part dès le prochain match. 
 
 
 
LDB : Après le match, vous êtes restés au stade avec votre staff pour suivre le match Gabon-Burkina. Quels enseignements tirez-vous de cette opposition ? 

C.L : On a vu un Burkina qui a manqué de réalisme, face à un bon Ovono (gardien), mais qui a aussi développé quelques actions collectives de très bonne qualité. En face, un Gabon qui peut compter sur des dragsters, comme Aubame, Bulot ou Evouna.  On sait donc qu’il ne faudra pas laisser le moindre espace dans le dos de notre défense. Mais, il ne faut pas non plus avoir peur d’aller les chercher haut. Il y aura un équilibre à trouver face à cette équipe solide et réaliste, mais qui a néanmoins des failles défensives. A nous donc  de les exploiter. 
 
 
 
LDB : On vous sent serein et confiant. 
 
 
 
C.L : Oui. Je suis surtout content. J’aime cette équipe, j’y suis attaché. Mon passage au Congo, quel qu’en soit la durée car, je sais très bien que tout va très vite dans le football, m’a d’ores et déjà marqué. C’est une belle aventure humaine. A nous d’en faire une belle aventure sportive en passant en quart de finale. 
 
 
 
Propos recueillis, à Bata par nos envoyés spéciaux  
 
 
 
Camille Delourme et James Golden Eloué


http://www.adiac-congo.com/content/can-2015-claude-le-roy-le-gabon-des-failles-defensives-nous-de-les-exploiter-26501



  Il faudra vriament qu'on rectifie le tir face aux congolais, qui ont des attaquants rapides et techniques. Ce Bifouma franchement, il peut mettre nos defenseurs au supplice. Il ne faudra pas lui laisser un centimetre de libre.
    Perso si notre milieu se ressaisit, tant dans la recuperation que l'organisation, la defense subira moins et on aura plus de chances de malmener les Bokilo.


Revenir en haut
Severino Lucas
Panthère d'argent


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2010
Messages: 2 426
Localisation: France
Masculin
Clubs préférés: Marseille, Milan

MessagePosté le: Mar Jan 20 2015, 23:53    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

   Petites stats (anecdotiques ou revfelatrices, C selon...):


- Le Gabon dispute actuellement la 6ème CAN de son histoire (apres 1994, 1996, 2000, 2010 et 2012).


- Fait étonnant: AUTANT lors de ses 3 premières CAN, le Gabon avait commencé son premier match par une défaite à chaque fois: en 1994, Azingo balayé par le Nigeria 3-0, en 1996 Gabao bablé par le Liberia 2-1 et en 2000 les nouvelles panthères croquées par l'Afrique du Sud 3-1... AUTANT lors des 3 CAN suivantes, Gabao a débuté son tournoi par une victoire : 2010, le Cameroun a été dompté par nous 1-0, en 2012 le Niger fut assaisonné 2-0, et samedi passé le burkina a été mis obalango 2-0.


- PEA, en marquant samedi, prend de loin la tête des meilleurs buteurs gabonais en CAN. Avec 4 buts, il devance Cousinaldo, Brice Makaya, Zita Mbanangoye (2 buts chacun). 


- De mémoire, peu de joueurs gabonais ont eu la chance de disputer 3 CAN: dans l'équipe actuelle , on a Ovono, Ecuele et PEA. Dans un passé plus ou moins recent, on a eu Mendome, Dekoussou, Amegasse, Guy Nzeng, Kassa Ngoma, Jonas Ogandaga, Danny Cousin, Zita Mbanangoye (sauf si d'autres noms m'échappent)...


Revenir en haut
thereal
Panthère


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2012
Messages: 278
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: PSG, REAL MADRID, Dortmund
joueurs préférés: Eto'o, CR7,PEA,Verrati

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 14:42    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant





mercredi 21 janvier 2015 - 10h36
Anciens coéqupiers au Centre Mbéri Sportif de Libreville, l'attaquant gabonais Malick Evouna et le défenseur congolais Boris Moubhio se retrouvent ce mercredi soir à Bata à l'occasion de la rencontre entre les Panthères et les Diables Rouges. Zoom sur un duel qui promet.



La seconde rencontre de la deuxième journée du groupe A, ce mercredi (20h) à Bata, mettra aux prises le Gabon, leader de la poule après la 1ere journée, et le Congo. Choc entre nations d'Afrique centrale, ce derby sera l'occasion de retrouvailles entre le Gabonais Malick Evouna (debou, 1er à gauche sur la photo) et le Congolais Boris Moubhio (accroupi, 1er à gauche sur la photo), deux joueurs qui ont fait leurs premières armes ensemble au CMS, le Centre Mbéri Sportif de Libreville. Nous sommes en 2008. Le futur attaquant des Panthères réalise sa première saison complète dans l'élite gabonaise et commence à crever l'écran. Quant à celui qui deviendra le taulier défensif des Diables Rouges, de quatre ans l'aîné du très jeune Malick, il se charge de veiller sur les buts d'une équipe où l'on retrouve aussi, entre autres éléments, le talentueux milieu offensif centrafricain Grâce à Dieu Boydé.

Trois saisons ensemble au CMS
« Boris ? C'est un joueur qui me connaît bien, que je connais bien aussi, il est accrocheur et ne lâche rien », déclare à Footafrica365.fr Malick Evouna, qui a joué trois saisons avec le défenseur sous les couleurs du CMS. « Cela va être un beau duel ! », nous promet pour conclure l'actuel attaquant du WAC Casablanca. Conclure : c'est bien ce que Boris Moubhio tâchera d'empêcher son ancien coéquipier de faire, ce soir sur la pelouse de l'Estadio de Bata. La tâche du joueur de l'AC Léopards de Dolisie ne s'annonce pas des plus aisées : avec 6 buts et 4 passes décisives lors de ses 10 sélection avec les Panthères, son adversaire du jour Malick Evouna est devenu le détonateur offensif numéro un de son équipe nationale. Le duel entre les deux hommes sera à suivre d'autant plus près.

- See more at: http://www.footafrica365.fr
_________________
La victoire ne doit pas être l'objectif mais la conséquence...


Revenir en haut
karlye
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 235
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 16:01    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

c le contraire sur la photo, Malick est accroupi, 1er à gauche et l'autre congolais est debout non?

Revenir en haut
thereal
Panthère


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2012
Messages: 278
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: PSG, REAL MADRID, Dortmund
joueurs préférés: Eto'o, CR7,PEA,Verrati

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 16:17    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

c le contraire sur la photo, Malick est accroupi, 1er à gauche et l'autre congolais est debout non?

Tu as certainement raison! celui qui est accroupi est plus ressemblant en tout cas! show_eval(1,35557,"Note","\u00c9valuer","Moins","Plus","78741f7d08418e79fda952a8c61f52cc");
_________________
La victoire ne doit pas être l'objectif mais la conséquence...


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 18:29    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Côte d'Ivoire - Guinea | CAN Orange 2015 | 20.01.2015https://www.youtube.com/watch?v=o3l1ZxFW59k


https://www.youtube.com/watch?v=o3l1ZxFW59k
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 18:31    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Mali - Cameroon | CAN Orange 2015 | 20.01.2015https://www.youtube.com/watch?v=lTFewMCGBcE




https://www.youtube.com/watch?v=lTFewMCGBcE
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 19:41    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

CAN 2015 : Gabon, la plus jeune sélection


Par : A. Ben Zid | 21 jan 2015 | 18 h 46 min


Le Gabon est la sélection qui a le plus jeune effectif dans cette Coupe d’Afrique des Nations 2015.


La moyenne d’âge des 23 joueurs des Panthères n’excède par les 23,5 ans. En seconde position, on trouve la Guinée (23,7 ans) alors que le Cameroun (23,9) complète le podium.


Concernant l’équipe la plus âge, c’est le Mali avec une moyenne d’âge de 26,2 ans.


A noter que toutes ces équipes n’ont pas perdu lors de la première journée. Jeunesse et expérience, ça donne du bon fruit.




http://directinfo.webmanagercenter.com/2015/01/21/can-2015-le-gabon-plus-jeune-selection/
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Pamph
Panthère


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2013
Messages: 313
Localisation: France

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 22:26    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Je craignais ce derby sous-régional mais pas au point de perdre ce match même si je reconnais que le corner qui entraine le but congolais était entaché d'une faute sur BEM. Mais ce qui est encore scandaleux est l'impression de n'avoir pas regardé les matchs congolais que m'a donnée cette équipe de panthères car, ceux qui ont regardé leurs comme moi savent que l'équipe Congolaise ne marque la plupart de ses buts que sur coup de pied arrêté. Dès lors, il fallait y doubler de vigilance, bref. Outre ce but discutable du fait qu'il y avait faute au départ sur BEM, Evouna a été pris en sandwich par deux défenseurs congolais dans leur surface de réparation, ce qui, normalement, était un penalty mais hélas! Une fois de plus, l'arbitre a fermé les yeux.  Mais reste cependant fair-play et je félicite les diables rouges pour leur victoire.

Maintenant, à nous d'aller cherché notre qualification devant les équatos même si cela s'annonce serré du fait que c'est un autre derby sous-régionale. Sauf que nous avons aussi une ascendance psychologique sur eux parce que nous n'avons jamais perdu contre la Guinée-Equatoriale en dépit du fait que ce pays joue à domicile. Je garde espoir.

J'espère que les panthères se surpasseront pour aller arracher cette qualification; les pendules sont remises à zéro et la course en 1/4 de final est relancée.

Allez les panthères!!!! Ne vous découragez pas. Considérez cette défaite comme un faux pas!! Vos chances restent intactes. Le peuple gabonais est derrière vous.


Dernière édition par Pamph le Mer Jan 21 2015, 22:37; édité 2 fois
Revenir en haut
Fan
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 191
Masculin
joueurs préférés: Guy Nzeng, Cousin, bekogo

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 22:31    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Que dire ? Un match à notre porter que l'on laisse passer pour atteindre nos 1/4 de final.
 
Beaucoup de déchets, en défense Mr Claude Leroy avait effectivement raison on est faible défensivement à l'image du but cadeau offert au petit congolais. Un corner donner au petit suivit d'une passe décisive de tête d'Ecuele qui ne s'entend pas avec Appindangoye pour dégager le ballon.
 
Par ailleurs, Claude Leroy aurait aussi pu rajouter que offensivement on ne vaut rien. Bulot qui n'est pas capable de mettre un but dans des filets vide, Madinda qui croit être le seul joueur sur le terrain (trop perso), le coach qui fait les changements vers la fin du match au lieu de les faire à la 65ème... En tout cas je suis déçu. Car on n'aurait pu faire au moins le nul.
 
Les 1/4 de final sont maintenant hypothéquer.
 
Bravo au Diable rouge !
 
Pour le match contre les équato's ils ont intérêt à gagné. Alexander N'doumbou doit prendre la place de Madinda, Samson prend la place de Bulot.
Il faut que notre jeu soit plus fluide et collectif. Et Biensur il ne faut pas que se soit seulement PEA qui mette les buts. A ce niveau Il faut être tous efficace devant le gardien adverse.
 
On compte sur vous pour la victoire finale. ALLEZ LES PANTHERES !!!!
_________________
"Les petits ruisseaux font les grandes rivieres."


Revenir en haut
Pamph
Panthère


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2013
Messages: 313
Localisation: France

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 22:48    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

En cas de match nul entre le Gabon et la Guinée, que le Burkina-Faso de son côté batte le Congo. On serait à ce moment 3 équipes avec 4 points chacune. Dans ce cas, qu'est-ce-qui serait ris en compte pour départager les trois équipes? 

Revenir en haut
Wil
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 4 518
Localisation: Phnom Penh
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: Barça, milan, MU, OM
joueurs préférés: Guedegbe, Eto'o,Obam',Pastore

MessagePosté le: Mer Jan 21 2015, 22:57    Sujet du message: CAN 2015 Répondre en citant

Un match nul nous qualifie quel que soit alpha grace au 2-0 c pour cela que je tenais à ce qu on encaisse pas un autre .Mais il ne faut pas jouer le nul face à biquatos.
_________________
"La panthère a été choisie comme emblème parce que c'est un animal noir et magnifique qui n'attaque pas mais se défend férocement"
"Qui suis-je? Suis-je le gardien de mon frère(ma sœur) gabonais(e)? Oui je le suis."
Les membres suivants remercient Wil pour ce message :
Pamph (21/01/15)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:48    Sujet du message: CAN 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> L'équipe nationale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 321, 22, 2342, 43, 44  >
Page 22 sur 44

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo