Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum Forum des supporteurs des panthères du Gabon
Pour les fans du football gabonais.
 
FAQ Rechercher Membres Groupes
S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés Profil Connexion
 


Les potins de la CAN 2012
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> Foot africain

Auteur Message
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 00:37    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

CAN 2012 : une quête organisée pour soutenir l'équipe nationale du Gabon
LIBREVILLE (Xinhua) - La communauté religieuse du Gabon vient de lancer une opération de quête dans les églises et certains quartiers en vue de lever des fonds destinés de venir en aide aux Panthères du Gabon à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2012.

Des cellules de soutien ont été mises en place dans les écoles, les églises et certains quartiers et certaines entreprises exerçants au Gabon, visant à la sensibilisation des supporteurs de l'équipe nationale à apporter leur soutien financier et morale.
Une forte délégation camerounaise douée dans l'animation est arrivée à Libreville pour la circonstance animée chaque jour que les Panthères seront en compétition.
Une caravane est en train de sillonner les différentes villes gabonaises, le gouverneur de la province de l'Estuaire (centre), Jacques Denis Tsamba, a présidé une réunion avec les préfets, et autres élus locaux afin de relayer l'information dans l'arrière pays.


source afriqueinfos


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 00:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 00:39    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

FIEVRE D'AVANT COMPETITION
CAN: cinq grands absents à la loupe
PARIS (© 2012 AFP) - Egypte, Cameroun, Algérie, Afrique du Sud, Nigeria: la grande fête du football africain, du 21 janvier au 5 février, se déroulera sans cinq mastodontes continentaux, rendant cette CAN plus ouverte que jamais.

. Egypte:
Les triples tenants du titre sont les grands absents de la compétition. Oubliées leur domination outrageante sur le continent depuis 2008 et cette victoire de prestige face à l'Italie en Coupe des Confédérations (1-0) en 2009. Les Pharaons n'ont jamais fait le poids dans le groupe G des qualifications, terminant à une honteuse dernière place. Les ultimes rencontres ont surtout été mises à profit par le sélectionneur américain Bob Bradley pour lancer des jeunes en vue des JO-2012, principal objectif de l'Egypte cette année.
. Cameroun:
La non-qualification des Lions Indomptables a constitué un tel camouflet que les autorités locales ont longtemps préféré nier la réalité des faits pour éviter des troubles en pleine campagne présidentielle. La bande à Samuel Eto'o était mathématiquement éliminée avant son dernier match contre la RDC mais le ministère des Sports, les instances du football et les médias ont laissé croire à un possible miracle... La réalité est pourtant cruelle: le Cameroun, quadruple vainqueur de l'épreuve, n'a rien pu faire pour contrer l'[Attention mot banni] du Sénégal, qui s'annonce comme l'un des grands favoris de la CAN avec sa légion française.
. Algérie:
2010 avait marqué le renouveau des Fennecs, longtemps en sommeil, avec une 4e place à la CAN et une participation au Mondial sud-africain. Mais la sélection algérienne est vite rentrée dans le rang et ne s'est jamais relevée de sa lourde défaite en juin 2011 au Maroc (4-0). Une humiliation qui a coûté son poste au sélectionneur Abdelhak Benchikha, remplacé par le Bosnien Vahid Halilhodzic. Coach Vahid a ensuite tenté de limiter les dégâts mais le mal était déjà fait.
. Afrique du Sud
Comme le Cameroun, les Bafana Bafana ont connu une fin de parcours qualificatif rocambolesque. Les Sud-Africains ont ainsi cru qu'un nul lors de leur dernière rencontre contre la Sierra Leone (0-0) suffirait à leur bonheur, faisant la fête sur le terrain comme si la qualification avait été acquise. Mais la fédération locale s'était trompée dans le règlement et dans ses calculs! L'Afrique du Sud était déjà devenue en 2010 la première nation hôte d'une Coupe du monde à se faire éliminer au 1er tour. Elle n'a pas fait remonter sa cote avec ce dénouement grotesque. Elle pourra toujours se rattraper l'année prochaine puisqu'elle organisera la CAN en 2013 après la défection de la Libye.
. Nigeria
Depuis 1998, les Super Eagles n'avaient manqué aucune édition de la CAN. Le couperet est cette fois tombé pour une sélection qui sombre dans l'anonymat après avoir fait figure de poids lourd continental grâce à une génération exceptionnelle dans les années 1990-2000. Mais les Kanu, Okocha ou Amokachi ont depuis longtemps pris leur retraite et personne ne les a réellement remplacés. Ce fiasco a fait une victime de taille en la personne de Samson Siasia, le sélectionneur nigérian.


source afriqueinfos


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 00:42    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Can 2012 : des duels à ne pas rater
BARCELONE (© 2012 Afriquinfos) - A l’image de précédentes phases finales de la Can ayant réuni seize équipes, la compétition de cette année offrira aux amoureux du ballon rond trente-deux rencontres plus alléchantes les unes que les autres. Dès le premier tour, certaines affiches feront même office de “matches à élimination directe”.
La vingt-huitième édition de la Can qui débute samedi prochain en Guinée équatoriale coïncidera avec l’introduction d’innovations dans cette compétition panafricaine. D’une part, la Can 2012 sera la dernière biennale de la fête du football africain. L’année prochaine, à la même période, sera inaugurée en Afrique du Sud l’organisation de la Can les années impaires. D’autre part, en Guinée équatoriale, le premier jour de compétition de la Can 2012 ne sera pas marqué par une seule rencontre (comme il est de tradition dans ce tournoi), mais par deux matches.
Ainsi, le 21 janvier, après le match d’ouverture opposant Equato-guinéens et Libyens sous le coup de 19h30 (heure équato-guinéenne, TU+1) à Bata (seconde ville de la Guinée équatoriale), le Sénégal croisera les crampons avec la Zambie en seconde rencontre, à partir de 22h00, toujours à Bata. Ces deux matches comptent pour le groupe A. Le dimanche 22 janvier sera le jour de l’entrée en compétition de l’un des principaux favoris de cette Coupe, la Côte d’Ivoire, contre le Soudan, dans le groupe B à Malabo (Guinée équatoriale). Il faudra attendre le 23 janvier pour assister au premier derby de la Can 2012 : le duel Maroc-Tunisie à Libreville (Gabon) après l’ouverture de la compétition,  quelques heures plus tôt en territoire gabonais, par le Gabon et le Niger (dans la poule C), deux outsiders de cette Can. Maliens et Guinéens serviront (dans le groupe D, le plus relevé) le 24 janvier aux fanatiques du foot africain le second derby de la dernière biennale du ballon rond en Afrique. Après la première journée dans les quatre poules de cette Can, en l’absence des ténors du foot africain, s’ensuivront des affiches équilibrées.
Lepremier tour de la Can 2012 connaîtra d’autres rencontres aux affiches alléchantes comme Ghana-Guinée le 28 janvier (à Franceville) ou,encore,Ghana-Mali dans la même cité le 1er février. On assistera aussi à des retrouvailles attendues entre le Gabon et le Maroc le 27 janvier (à Libreville) avant la fin du premier tour. La rencontre entre les Mondialistes ivoiriens et angolais le 30 janvier à Malabo devrait en outre intéresser beaucoup d’observateurs du cuir en Afrique. Dans une moindre mesure, on peut classer Libye-Sénégal du 29 janvier (à Bata) dans le même registre.


Revenir en haut
karlye
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 235
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 08:37    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Soutien financier aux panthères??? il faut arreter koi? ils sont déjà assez soutenu coe ça là je pense! Avec l'argent du contribuable gabonais et c à ce même contribuable à qui on demande encore de cotiser? Les gens veulent se faire des sous sur le dos des panthères je pense!

En plus, lors de l'emission "A nous la CAN" sur Teleafrica d'hier soir, ils ont soulevé un sujet assez interessant loool

Pq l'argent (Primes) des panthères restent un sujet tabou chez nous au Gabon alors que chez les autres, tt est mis en lumière pr une meilleure transparence?

On sait combien ont eu par exple les maliens pour leur qualif pr cette CAN...

Pq et Engandzas et son ami Ndemezogo ne communiquent jamais sur cette question???


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 09:23    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Possible ou improbable pour les hôtes
(AFP) Mercredi 18 janvier 2012
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager



Le Gabon, qui s'appuie sur une ossature de joueurs ayant évolué en Europe et participé à la dernière Coupe d'Afrique-2010, a les arguments pour se qualifier à domicile pour les quarts, mais la mission semble impossible pour l'autre pays organisateur la Guinée équatoriale.
"On a fait pas mal de réunions, on est conscients de ce que le peuple gabonais attend de nous", affirme Daniel Cousin, un des capitaines du Gabon, soulignant que les joueurs ont réglé leurs différends et notamment celui entre lui et le Niçois Eric Mouloungui.
Dans un groupe C avec le Niger, mais surtout le Maroc et la Tunisie, l'objectif minimal est la qualification pour les quarts de finale , avec l'ambition d'atteindre le dernier carré pour la première fois de son histoire. "Ce sera dur. Il faut des exploits pour arriver en quarts, face au Maroc et la Tunisie, mais on a des raisons d'y croire", souligne le sélectionneur Gernot Rohr. L'entraîneur peut s'appuyer sur une bonne défense avec une charnière centrale composée de Moïse Brou Apanga (Brest) et de Bruno Ecuelé Manga (Lorient) placée devant un gardien de grande classe, Didier Ovono Ebang (Le Mans). Même si les latéraux ne sont pas au même niveau, la défense des Panthères devrait être l'une des meilleures du tournoi.
Curieusement, alors que l'équipe compte Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne) et Mouloungui (Nice) qui font parler la poudre en 1re division française, l'attaque gabonaise est stérile ces derniers mois. "On a manqué de réussite. Ce qui nous faut, c'est un déclic. Par expérience, je sais que ça ne tient à rien mais c'est sûr qu'en CAN on ne peut pas se contenter d'un 0-0", souligne Cousin.
Si le Gabon, qui avait failli se qualifier pour les quarts en Angola, veut briller chez lui, "il faudra la mettre au fond", insiste Rohr. Le milieu de terrain avec les jeunes Poko (Bordeaux) et Madinda (Celta Vigo) encadrés par Cédric Moubamba (Us Bitam) semble manquer de repères. "Il y a encore du travail", précise Rohr qui ajoute: "On peut rêver à tout mais on garde les pieds sur terre".
Guinée équatoriale: préparation torpillée
Pour la Guinée équatoriale, une qualification pour les quarts défierait toute logique. Cent cinquantième au classement Fifa, sans joueur de grand renom, la Guinée qui de toute son histoire, n'a jamais participé à un grand tournoi, a en plus torpillé sa préparation avec la démission un mois avant le début du tournoi du sélectionneur français Henri Michel.
Celui-ci reprochait aux politiques de "s'ingérer" dans le sportif, de vouloir imposer des joueurs écartés. Résultat le Brésilien Gilson Paulo arrivé à la rescousse début janvier devra faire des miracles pour ne pas être ridicule à domicile. Dans le groupe A, la Guinée devra bien commencer contre la Libye, seul adversaire semblant à sa portée, et devra essayer de limiter la casse contre la Zambie et surtout le Sénégal.


source fifa


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Jeu Jan 19 2012, 13:42    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Ghana, Côte d'Ivoire et Sénégal à l'assaut de la coupe

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang et le trophée de la CAN 2012. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh




Par Thomas Pitrel
Alors que l'édition 2012 de la Coupe d'Afrique des nations se déroulera du 21 janvier au 12 février au Gabon et en Guinée équatoriale, trois équipes se dégagent pour jouer le rôle des favoris. Le Sénégal et son armada de buteurs voudra conquérir son premier titre, la Côte d'Ivoire de l'ère Drogba attend encore de décrocher la timbale, et le Ghana veut faire fructifier son quart de finale de Coupe du monde et sa finale de CAN de 2010.

Côte d’Ivoire
Les « plus »
  • Didier Drogba arrive dans les meilleures dispositions pour faire enfin gagner la CAN à sa Côte d’ Ivoire. Il n’a pas beaucoup joué cette saison avec Chelsea mais lorsqu’il était sur la pelouse, il semblait n’avoir rien perdu de son efficacité. Il devrait donc arriver frais pour ce qui sera sans doute son avant-dernière Coupe d’Afrique.
  • Yaya Touré a pris une dimension impressionnante cette saison avec Manchester City, jusqu’à être élu joueur africain de l’année 2011. Il sera épaulé par son frère et coéquipier en club Kolo Touré, par les autres représentants de Premier League que sont Salomon Kalou (Chelsea), Gervinho (Arsenal) et Cheick Tioté (Newcastle), ainsi que par l’avant-centre du CSKA Moscou, Seydou Doumbia.
  • Comme le soulignait le chanteur Tiken Jah Fakoly dans l’interview qu’il nous a accordée, les Eléphants auront à cœur de revenir avec le trophée afin d’apporter leur pierre à la réconciliation nationale.

Les « moins »
  • Depuis leur finale en 2006, les Ivoiriens n’ont fait que régresser, se faisant même éliminer dès les quarts-de-finale contre l’Algérie lors de la dernière édition. Ils n’ont en outre remporté qu’une seule fois la compétition, en 1992.
  • Interviewé par la presse ivoirienne, Jean-Marc Guillou, fondateur de l’académie par laquelle sont passés nombre de joueurs de la sélection, a fait part de son incrédulité face aux choix tactiques du sélectionneur François Zahoui : « Partir dans un tournoi avec 6 attaquants dans l’effectif alors que 4 serait suffisant, avec seulement 6 milieux alors que 8 serait nécessaire, c’est d’entrée limiter ses possibilités. C’est comme si un coureur de marathon se donnait une ampoule à un pied avant le départ. »

Ghana
Les « plus »
  • De par ses résultats récents, le Ghana est le grand favori de la compétition. Troisième en 2008, deuxième en 2010, les Black Stars n’ont plus qu’à espérer continuer leur progression.
  • Il y a deux ans, les Ghanéens avaient atteint la finale avec un groupe diminué, constitué pour une bonne partie des jeunes champions du monde des moins de vingt ans 2009. Les mêmes qui ont hissé le pays, quelques mois plus tard, en quart-de-finale de Coupe du monde, égalant le record des nations africaines dans la compétition. Cette génération a encore progressé depuis deux ans.

Les « moins »
  • Comme souvent, de nombreux Black Stars ne pourront pas faire le déplacement, pour des raisons diverses et variées. Michaël Essien est (encore) blessé, Richard Kingson n’a plus de club et Kevin-Prince Boateng a… pris sa retraite internationale à 24 ans. Asamoah Gyan, quant à lui, a été sélectionné malgré une blessure et devrait être diminué.
  • Même s’ils ont eu le temps de grandir en deux ans, les Ghanéens sélectionnés pour la CAN n’ont pas encore signé dans les plus grands clubs européens, contrairement aux Ivoiriens.

Sénégal
Les « plus »
  • Les Lions de la Teranga sont sortis vainqueurs de la poule la plus relevée des éliminatoires de la CAN 2012, mettant au passage hors du coup le Cameroun et la République Démocratique du Congo.
  • Si l’ensemble de l’effectif sénégalais offre un beau visage, c’est l’attaque qui devrait faire peur à tous les adversaires des Lions. Entre Moussa Sow (meilleur buteur de la dernière saison du championnat de France), Papiss Cissé (deuxième meilleur buteur du championnat allemand), Demba Ba (actuel deuxième meilleur buteur de Premier League), Dame N’Doye (meilleur buteur du championnat danois) et leur pièce maitresse Mamadou Niang, la tanière dispose d’une belle brochette de buteurs.

Les « moins »
  • Le gros point négatif du Sénégal est son passé récent dans les grandes compétitions. Survitaminé par la « génération El Hadji Diouf » en 2002, il a loupé les coupes du monde 2006 et 2010 ainsi que la CAN 2010, et s’est fait sortir dès le premier tour lors de la Coupe d’Afrique 2008. Il a donc fallu reconstruire un groupe qui est peut-être encore un peu jeune pour prétendre à la victoire finale.
  • Autre défaut : l’inexpérience. Le Sénégal n’a jamais remporté la CAN, il aura donc forcément plus de pression en approchant du but.

Les outsiders
  • Maroc : Bien repris en main par l’entraineur belge Eric Gerets, les Lions de l’Atlas reviennent dans la compétition avec des grosses ambitions après avoir loupé l’édition 2010. Ils pourront compter sur leur pièce maitresse Marouane Chamakh, qui n’est cependant pas très en verve actuellement avec son club, Arsenal.
  • Tunisie : Les Aigles voudront surfer sur la victoire de la sélection locale lors du CHAN 2011 et celle de l’Espérance Tunis en Ligue des champions africaine. En revanche, la qualification difficile pour la phase finale et l’absence pour blessure d’Issam Jemaa (meilleur buteur de la phase éliminatoires) au moins pour la phase de poules ne plaident pas en leur faveur.
  • Mali : Et si les Maliens profitaient de la première CAN depuis bien longtemps où ils ne sont pas annoncés comme favoris pour créer la surprise ? Alain Giresse devra néanmoins faire avec de nombreux forfaits.
  • Burkina Faso : Personne ne s’attend vraiment à ce que les Etalons aillent au bout de l’aventure, mais l’explosion récente dans le championnat de France de nombreux de leurs éléments, tels Bakary Koné (Lyon), Charles Kaboré (Marseille), Alain Traoré (Auxerre) ou Jonathan Pitroipa (Rennes), laisse entrevoir de belles prestations.


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Dim Jan 22 2012, 06:25    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

CAN 2012 : Alain Giresse aurait aimé diriger le Gabon à domicile

Actu CAN


Paris, 21 janvier (GABONEWS) – Le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, fidèle à l'Afrique depuis bientôt six ans, à la tête de la sélection du Gabon lors de la Coupe d'Afrique des nations 2010, "aurait aimé la diriger cette année sur ses terres".
"C'est particulier de revenir au Gabon. Sans faire dans l'autosatisfaction, entre le moment où je suis arrivé et celui où je suis parti, on a pu constater la différence du niveau de la sélection. J'aurais aimé poursuivre jusqu'à cette CAN, c'est mon regret", a confié Giresse de passage à paris à la presse française.
L'ancienne gloire des Bleus qui va finalement disputer cette CAN 2012 avec l'équipe du Mali a aussi reconnu les faiblesses de son équipe.
"On n'entre pas dans la catégorie des grandes équipes de cette CAN 2012 car on n'a pas le potentiel de ces équipes et en plus, on a des joueurs importants qui sont blessés. Mon équipe est en devenir", a reconnu le sélectionneur du Mali qui a pronostiqué pour le Ghana, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.
On rappelle que le technicien français Alain Giresse qui a présidé aux destinées des panthères du Gabon pendant 4 ans a été congédié en février 2010 par la FEGAFOOT. Son bilan à la tête de la sélection gabonaise a été positif car le Gabon a été placé au 7è rang des meilleures équipes africaines selon le classement de la FIFA.
"Quand j'ai pris en main l'équipe nationale du Gabon en mars 2006, c'est une formation sans âme que j'ai trouvée. Elle occupait la 105è place au classement de la FIFA. Je peux vous dire que personne ne voulait de cette équipe parce était qu'engluée dans des difficultés d'organisation et de résultats", a vanté Giresse.
GN/JJS/FN/12


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Lun Jan 23 2012, 05:58    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Par David Kalfa
Les équipes du Gabon et du Niger s’affrontent ce lundi 23 janvier 2012 à Libreville, en phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations disputée au Gabon et en Guinée équatoriale. Le Gabon veut imiter l’autre pays organisateur de la CAN 2012, la Guinée équatoriale, qui a battu la Libye 1-0 en match d’ouverture.

La Coupe d’Afrique des nations 2012 va enfin commencer au Gabon. Alors que les quatre premiers matches ont été disputés en Guinée équatoriale, l’autre pays coorganisateur va enfin goûter aux joies de la compétition.
L’équipe du Gabon va lancer les débats face à celle du Niger, ce lundi 23 janvier 2012 à 16h TU, à Libreville. Les Panthères ont la pression devant leur public. Les supporters gabonais n’accepteraient pas une contre-performance alors que la sélection voisine de Guinée équatoriale s’est imposée 1-0, en match d’ouverture.
« On a le devoir de gagner car le peuple compte sur nous », admet d’ailleurs le défenseur gabonais Moïse Brou Apanga tandis que le sélectionneur Gernot Rohr invite à ne « pas sous-estimer le Niger ».
Le Mena du Niger a le mal du pays
Le Mena s’est qualifié pour sa première phase finale malgré la présence de l’Egypte et de l’Afrique du Sud dans sa poule éliminatoires. Les Nigériens ont bâti leur succès à Niamey mais ont affiché leurs limites à l’extérieur. La Fédération a fait appel au Français Rolland Courbis pour aider Harouna Doula, le sélectionneur du Niger.
Tout sur la Coupe d'Afrique des Nations




L’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille ne semble pas avoir trouvé la solution pour le moment : « Ce qui m'inquiète, c'est que la sélection a pris tous ses points à domicile. Et que la CAN se joue à l'extérieur ! C'est un contexte particulier. »

Tout aussi particulier que le fait d’avoir deux entraîneurs. Cet étrange attelage entre Courbis le loquace et Doula le taiseux fonctionne bien selon le Français : « Je peux réfléchir à beaucoup de petits détails. Je transmets mes conclusions à Doula mais c'est lui qui donne la touche finale. C'est normal car il connaît mieux ses joueurs. »
Gabonais et Nigériens ne se quittent plus
Les deux équipes n’ont pas particulièrement flambé durant les matches de préparation.
Les Panthères ont concédé deux nuls 0-0 contre le Burkina Faso (9 janvier) et contre le Soudan (16 janvier) tandis que le Mena a battu l’équipe du Cameroun A’ sur le score de 3-1.
Gabonais et Nigériens se connaissent : ils s’étaient déjà affrontés le 6 septembre dernier, avant le tirage au sort, et les Panthères l’avaient difficilement emporté sur le score de 1-0. Les deux sélections n’ont pas fini de se rencontrer de toute façon : elles se retrouveront en juin 2012 et juin 2013 lors des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014.

De notre envoyé spécial à Libreville
Propos recueillis par
Philippe Zickgraf


Revenir en haut
mikepower
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 785

MessagePosté le: Lun Jan 23 2012, 06:17    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

http://www.camerpress.net/index.php?option=com_content&view=article&amp…

Revenir en haut
Severino Lucas
Panthère d'argent


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2010
Messages: 2 426
Localisation: France
Masculin
Clubs préférés: Marseille, Milan

MessagePosté le: Mar Jan 24 2012, 22:35    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

  Lu sur le site So Foot, au sujet d'une ex-legende de l'histoire de la CAN, Rashidi Yekini...


COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS - LÉGENDE
24/01/2012Rashidi Yekini, le clochard céleste
Avant-centre colossal, le Nigérian Rashidi Yekini a poussé le vice du football jusqu’à ses 41 printemps. Son seul fantasme : devenir le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations ! Éreinté par la dictature, une bonne dose d’individualisme et les records de Samuel Eto’o, le monstre statistique est petit à petit redevenu un être humain. Un homme aujourd’hui détruit par la maladie. Check up.

Rashidi Yekini, le clochard céleste
 
Été 2010, l’Afrique accueille la première Coupe du Monde de son Histoire. Pays hôte élu par la FIFA, l’Afrique du Sud devient, le temps d’une compétition, la terre promise du football mondial. Pour l'occasion, Rashidi Yekini est nommé ambassadeur du Nigeria mais le jeune retraité décline aussitôt l'invitation. Le message est clair : Yekini refuse toute implication liée au football professionnel. Afrique ou non. La dépêche passe mal : aux yeux de tous, Rashidi est un absent, un renégat, et c’est entendu, les absents ont toujours tort. 

En réalité, l’homme est gravement malade. Il souffrirait de stress mental. Un matin, durant l’animation d’un bus humoristique français, l’ancien buteur sort ses affaires personnelles en pleine rue et les incendie, à l’essence, sous le regard des passants ahuris. Le voisinage l’aperçoit même errant pieds nus dans les rues d’Ibadan, ville universitaire du Nigeria, où il vit dans le plus affreux des dénuements. Les maisons contiguës ont des oreilles. Elles rapportent qu’il se parle régulièrement à lui-même, en public et à haute voix. L’alerte est donnée. Sa famille, qu'il avait pourtant abandonnée, tente désormais de sortir son illustre membre de sa clochardisation. Ses deux enfants se pressent à son chevet. Côté football, la Fédération nigériane n’est pas rancunière. Elle souhaiterait proposer à son ancien pensionnaire un poste de superviseur et d’acteur principal à la reconstruction du football nigérian, rongé par la corruption. « Yekini a tellement donné pour ce pays. Nous devons trouver une façon de l'aider », affirme Chris Green, président de la Fédération nigériane de football. Rien à faire, à la différence de ses anciens coéquipiers Damiel Amokachi ou Sunday Oliseh, le meilleur joueur africain 1993 est ulcéré par un système qui ne l’a jamais ménagé. Ce football moderne qui ne lui a jamais offert son rêve le plus fou : devenir meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations !

Jalousie, extravagance et mysticisme

Car avant d’illustrer les manuels de psychologie, Yekini est avant tout une légende du ballon rond. Et non des moindres. Pendant plus d’une décennie, ce beau bébé d'1m90 cogne les défenses de tous bords. Après une initiation dans les divisions locales, puis un passage remarqué à l’Africa Sports d’Abidjan, c’est au Vitória Setúbal (1990-1994) que ce tueur commet ses plus grands crimes. En 108 matchs, il y tire 90 buts. En 1993-1994, l’attaquant nigérian tente même la prémonition avecMessi ou Ronaldo en inscrivant 34 buts en 32 matchs. Point de vue sélection, même refrain. Meilleur buteur des Coupes d’Afrique 1992 et 1994, il est à ce jour le plus grand finisseur des Super Eagles. Décompte officiel : 37 buts en 58 sélections. Or, le continent africain maîtrisé, il est dans la suite logique des choses que ces folles statistiques trouvent un écho international. Chose faite lors de la Coupe du Monde 1994, aux États-Unis. Pour son match d’ouverture, le Nigeria piétine la Bulgarie trois buts à zéro. En inscrivant le premier but de son équipe, premier but du Nigeria dans une Coupe du monde, Yekini entre au Panthéon du football africain. Et au classement imagé des célébrations post-but…

Pendant que Maradona crie au monde entier sa forme olympique, ou presque, Rashidi, sous le soleil du Cottwn Bowl de Dallas, ouvre son compteur-buts. Une réalisation toute faite, célébrée à sa manière. En l’espace de quelques secondes, Yekini se jette seul dans les buts adverses, s’accroche nerveusement aux filets et se met à prier ! Émotion brute et mystique. Mais ce n’est qu’un délire de spectateur, car sur le terrain, cette profusion de joie ne convainc personne. Son pion, il le fête seul. Signe que quelque chose ne va pas dans le groupe nigérian. Ses coéquipiers lui reprochent ses excès d’extravagance et son individualisme, si bien qu’ils organisent une véritable faction et refusent de lui adresser la moindre passe pour les matchs suivants. « Certains de nos joueurs étaient d’une jalousie maladive envers Yekini. C’était notre meilleur joueur. Mais il n’était pas assez intelligent pour calmer les choses, note son ancien partenaire en sélection, Sunday Oliseh. «Beaucoup de choses ont été dites à son sujet, mais vous savez, qui d’autre dans l'Histoire du Nigeria envoyait des frappes de 30 mètres ? Si Yekini peut compter ses buts, eh bien, il en a mis plus d'une centaine. » Esseulé et critiqué, Yekini ne marquera plus un but sur le sol américain. 

Exclusion de la CAN 1996 

Un but, c’est ce qui le sépare des archives du football. À l’approche de la CAN 1996, Yekini, de nature ambitieuse et revancharde, compte bien devenir le buteur historique de la compétition africaine. Objectif affiché : égaler le record du buteur ivoirien Laurent Pokou hissé à 14 buts ! Mais une bévue diplomatique lui bloque une route pourtant toute tracée. Car en Afrique, tout est politique. L’écrivain et militant écologiste nigérian Ken Saro-Wiwa, acquis à la cause du peuple Ogono, s’oppose à la politique pétrolière menée dans la région du delta du Niger par les grandes multinationales occidentales. Trop grande gueule, trop écouté, il sera condamné à mort par le général Sani Abacha, à la tête de la dictature nigériane depuis 1993. Cette pendaison, dénoncée par toute la communauté internationale, touche tout particulièrement l’Afrique du Sud, qui organise de surcroit la Coupe d’Afrique des Nations 1996. En signe de protestation, Nelson Mandela prône notamment la mise en place d'un embargo pétrolier sur le Nigeria. La tension entre les deux pays est à son comble. 

« Les médias sud-africains sont généralement hostiles au Nigeria. Nous avons également appris que nos joueurs risquaient d'y être mal reçus. En conséquence, le gouvernement a estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour une participation du Nigeria à la CAN-96 », feint Jim Nwobodo, le ministre nigérian des Sports nigérian. En clair, Abacha pète les plombs et exclut lui-même sa sélection nationale. Conséquence double, ce boycott les prive de l’édition suivante au Burkina Faso. En 2000, le Nigeria reprend pourtant le train en marche et organise le tournoi en compagnie du Ghana. Mais Yekini n’a plus le niveau. La sélection s’éloigne, un rêve se brise. Pas de CAN, pas de records. Surtout quand un certain Samuel Eto’o devance Pokou et Yekini d’une même foulée, en devenant le buteur historique de la Coupe d’Afrique des Nations avec 18 réalisations. La torture de trop.

Complexe d’infériorité

La déliquescence du joueur, la déchéance de l’homme. Après le Mondial américain, le Nigérian improvise : Olympiakos, Sporting de Gijon, retour au Vitoria Sétubal, FC Zurich, Club Athlétique Bizertin (Tunisie), Al Shabab Riyad (Arabie Saoudite), à nouveau l’African Sports. Puis, pour finir, ultime come-back au pays à 41 ans au Gateway FC. Bref, Yekini tourne en rond. Il est temps pour lui de raccrocher.

Tout jeune retraité, Rashidi décide alors de se lancer dans les affaires et de se couper totalement du monde du football. Malgré les avertissements, il s’associe avec un opérateur de change fortuné, Ibrahim, qui n'est autre que son dernier confident. Schéma bancal : le premier laisse au second le soin d’investir ses économies dans l’import-export de joailleries de luxe. Oui mais voilà, en déplacement professionnel, la mallette pleine de billets, Ibrahim se fait liquider en plein jour à quelques minutes d’une onéreuse transaction. Le hasard dans tout ça ? À quelques centimes près, Yekini vient de tout perdre. Fauché, malade et paranoïaque, il ne lui reste qu’une modeste maison de quatre pièces, au sud d’Ibadan, où il vit seul et ne reçoit jamais personne. Rares sont ceux à faire le déplacement. Si, certains journalistes et un ex-coéquipier sont partis à sa rencontre. En vain : maison quasi en ruine, volets fermés, portes verrouillées. Prière de ne pas revenir ! Son entourage parle d’un être asocial, angoissé, victime d’un complexe d’infériorité dû à un manque d’éducation. Les rumeurs vont bon train. Aux dernières nouvelles, un passant l’aurait aperçu il a quelques mois à la sortie d’un magasin de téléphones portables. La description physique n’est pas flatteuse. Qu’importe, le joueur, lui, est magnifique…
Par Victor Le Grand

 


Revenir en haut
karlye
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 235
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar Jan 24 2012, 23:38    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Oh c koi cette affaire? ça ressemble aux histoires à la camerounaise ça! On se perd parfois à vouloir trouver un sens à tt ce qui est dit pfff...

Revenir en haut
Wil
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 4 518
Localisation: Phnom Penh
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: Barça, milan, MU, OM
joueurs préférés: Guedegbe, Eto'o,Obam',Pastore

MessagePosté le: Mer Jan 25 2012, 00:44    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Vraiment pitié Neutral
_________________
"La panthère a été choisie comme emblème parce que c'est un animal noir et magnifique qui n'attaque pas mais se défend férocement"
"Qui suis-je? Suis-je le gardien de mon frère(ma sœur) gabonais(e)? Oui je le suis."


Revenir en haut
Sahaj
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2010
Messages: 766
Localisation: Libreville
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Clubs préférés: Réal Madrid, Marseil
joueurs préférés: KAKA, RAUL, R9, DC9,

MessagePosté le: Mer Jan 25 2012, 10:45    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Waou!!!!
_________________
L'esprit d'équipe... C'est des mecs qui sont une équipe, ils ont un esprit ! Alors, ils partagent !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
sharly
Panthère de bronze


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 619
Localisation: occitanie
Lion (24juil-23aoû)
Clubs préférés: Arsenal, Juventus
joueurs préférés: R.Baggio, D.Bergkamp, Mister G

MessagePosté le: Jeu Jan 26 2012, 10:22    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant

Guirane Ndaw pique une crise!!!

http://www.wiwsport.com/View/detailNews.php?idN=4508
_________________
Quand le sage montre la lune, l'[Attention mot banni] regarde le doigt.


Revenir en haut
Wil
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 4 518
Localisation: Phnom Penh
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Clubs préférés: Barça, milan, MU, OM
joueurs préférés: Guedegbe, Eto'o,Obam',Pastore

MessagePosté le: Jeu Jan 26 2012, 15:15    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012 Répondre en citant



Balboa et Randy, savourent la qualif
(photo twitter de Randy)
_________________
"La panthère a été choisie comme emblème parce que c'est un animal noir et magnifique qui n'attaque pas mais se défend férocement"
"Qui suis-je? Suis-je le gardien de mon frère(ma sœur) gabonais(e)? Oui je le suis."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:50    Sujet du message: Les potins de la CAN 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum des supporteurs des panthères du Gabon Index du Forum >>> FOOTBALL >>> Foot africain Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo